Marchés français ouverture 5 h 6 min
  • Dow Jones

    34 033,67
    -265,63 (-0,77 %)
     
  • Nasdaq

    14 039,68
    -33,22 (-0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    28 970,72
    -320,29 (-1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,2003
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 264,01
    -172,83 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    32 204,57
    -1 395,14 (-4,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    959,76
    -32,71 (-3,30 %)
     
  • S&P 500

    4 223,70
    -22,89 (-0,54 %)
     

Barbara Pravi ("Eurovision 2021") revient sur son parcours difficile : "Je voulais arrêter de chanter"

·1 min de lecture

Barbara Pravi est la grande favorite de l'Eurovision 2021. Des pronostics encourageants pour la chanteuse de 28 ans qui défend les couleurs de la France. D'autant plus que l'interprète de Voilà revient de loin. En effet, dans une interview accordée au Parisien dimanche 16 mai 2021, l'autrice-compositrice-interprète revient sur son parcours artistique, qui n'a pas toujours été un long fleuve tranquille. La candidate française a enregistré le titre et tourné le clip Amours impolies en 2014. "Je l’ai fait disparaître lorsque j’ai signé chez Capitol six mois après", avoue-t-elle auprès de nos confrères. Malheureusement, ce contrat avec le label d'Universal lui a valu des mésaventures.

Le premier album de Barbara Pravi sorti en 2017 n'a pas rencontré le succès qu'elle espérait. "Musicalement, il ne me correspondait pas vraiment. Je ne me faisais pas confiance, alors je suivais les conseils", raconte-elle dans les colonnes du quotidien. Et d'ajouter : "J’ai eu la chance de faire la comédie musicale Un été 44 et la première partie de la tournée de Florent Pagny mais, en coulisses, j’en bavais. Mon manager me disait sans cesse que je lui devais tout. Il y a trois ans, j’étais à bout. Je voulais arrêter de chanter, retrouver ma liberté et écrire pour les autres."

Heureusement, sa rencontre avec la manageuse d'Aloïse Sauvage aux studios Saint-Germain, à Paris, lui a redonné foi en l'avenir. "Barbara pleurait tous les jours", relate Élodie Papillon Filleul au Parisien, avant de poursuivre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles