La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 942,83
    -785,40 (-1,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Mon banquier, un commerçant pas comme les autres

·1 min de lecture
Un homme et une femme collaborent face à un ordinateur
Un homme et une femme collaborent face à un ordinateur

Cela ne fait aucun doute : votre banquier, celui qui vous accompagne dans la gestion de vos finances et dans vos projets, est un vendeur. Plus que jamais, serait-on tenté de dire : la fonction commerciale prend une part de plus en plus importante dans la formation des chargés de clientèle particuliers.

Pour autant, ce n’est pas un commerçant comme un autre. La banque, en effet, n’est pas qu’un secteur purement marchand. Elle est aussi une institution sociale, dépositaire d’une fonction d’encadrement financier des populations. Voici quatre caractéristiques qui distinguent votre banquier de votre épicier.

Détenir un compte bancaire est un droit

Se nourrir, se loger, se laver, se soigner : autant de besoins qu’on décrit souvent comme de première nécessité. On pourrait ajouter à la liste « détenir un compte bancaire ». Etre bancarisé, en effet, est indispensable à une bonne intégration sociale : pour percevoir un salaire - le Code de travail impose le virement ou le chèque au-dessus de 1 500 euros - ou des prestations sociales, pour régler des achats au-dessus de 1 000 euros, etc. On en a eu l’illustration récemment : lorsque la pandémie de Covid a contraint les pouvoirs publics à confiner la population, les agences bancaires faisaient partie des quelques commerces autorisés à rester ouverts.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Pourquoi je n'aime pas mon banquier
- La vérité sur les commissions que touchent mon banquier
- Pourquoi je ne peux plus me passer de mon banquier

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles