La bourse ferme dans 7 h 32 min
  • CAC 40

    6 967,17
    +129,21 (+1,89 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 161,67
    +83,41 (+2,05 %)
     
  • Dow Jones

    34 297,73
    -66,77 (-0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,1292
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 844,70
    -7,80 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    33 288,21
    +940,74 (+2,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    854,41
    +33,82 (+4,12 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,83
    +0,23 (+0,27 %)
     
  • DAX

    15 413,29
    +289,42 (+1,91 %)
     
  • FTSE 100

    7 491,74
    +120,28 (+1,63 %)
     
  • Nasdaq

    13 539,29
    -315,83 (-2,28 %)
     
  • S&P 500

    4 356,45
    -53,68 (-1,22 %)
     
  • Nikkei 225

    27 011,33
    -120,01 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    24 289,90
    +46,29 (+0,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3501
    -0,0005 (-0,04 %)
     

Les banques françaises peu exposées au yoyo de la livre turque

·2 min de lecture

BNP Paribas et Société Générale, les deux banques françaises avec le plus d’actifs en Turquie, demeurent globalement peu exposées aux mouvements frénétiques de la livre turque, qui a perdu plus de 28% de sa valeur par rapport à l’euro en une semaine.

La reprise fut de courte durée. Si la livre turque s’était fortement redressée sur le marchés le mardi 21 décembre, le lendemain des annonces d’urgence du président turc Recep Tayyip Erdogan, elle a repris sa fuite en avant les jours suivants pour connaître, en une semaine, une dépréciation de plus de 28% par rapport à l’euro, le 24 décembre au soir.

Lire aussi

Le récent yoyo - qui s’inscrit dans une dégringolade au long court - de la devise turque aurait de quoi inquiéter les établissements bancaires français installés dans le pays. Des cinq banques systémiques nationales incluant BPCE, Crédit Mutuel et Crédit Agricole, et la , seules les deux dernières y sont implantées. Mais les risques sont peu signifiants par rapport à leur bilan global.

Pour BNP Paribas, 2,1% de son résultat courant

La plus exposée, BNP Paribas, y détient sa filiale, TEB, 10ème banque de détail en Turquie avec près de 3% des parts de marché. Selon les documents universels du groupe, la banque de la rue d’Antin réalise 2,1 % de son résultat courant avant impôt dans ce pays au 31 décembre 2020. Pas de quoi déstabiliser les finances de la banque, loin de là. D’autant qu’“avec des encours de crédits de 81,2 milliards de livres turques et des dépôts de 93,7 milliards de livres turques, la structure de financement du groupe TEB est largement autofinancée”, selon le document d’enregistrement universel de 2020.

Lire aussi

C’est en banque privée que BNP Paribas a le plus souffert en Turquie en 2020 : la géographie “Europe Méditerranée”, de la banque, incluant le pays , a enregistré “un résultat avant impôt de 392 millions d’euros en baisse de 39,3 % à périmètre et change constants et de 46,1 % à périmètre et change historiques, en raison d’un effet de change très défavorable (forte dévaluation de la livre turque).”

Côté Société Générale, son directeur général Frédéric Oudéa a surtout poussé le développement en Russie et sur le continent africain. La Turquie génère 46 millions d’euros de produit net ba[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles