La bourse est fermée

Les banques européennes vont-elles devoir fusionner pour survivre?

1 / 2

Les banques européennes vont-elles devoir fusionner pour survivre?

S'unir ou s'enliser dans les difficultés financières? Depuis la crise de 2008, les banques européennes sont confrontées à au moins deux enjeux majeurs. Elles doivent, d'un côté, composer avec un environnement de taux bas qui met mécaniquement à mal leur rentabilité, de l'autre, maintenir un juste niveau de ratios de solvabilité (ces indicateurs qui mesurent leur solidité financière face à certains risques) pour continuer à croître et à attirer les investisseurs.

Et depuis plus de dix ans, le secteur bancaire européen peine à tenir ses comptes et ses engagements. Au point d'envisager de s'allier pour mieux résister.

Bâle, meilleur ennemi des banques

En cause: Bâle. Le Comité de Bâle plus précisément. Lequel réunit en son sein les superviseurs de 27 pays dont la mission consiste à renforcer la solidité du système financier mondial. Le 7 décembre 2017, les superviseurs en question sont parvenus à un accord pour finaliser l’édifice réglementaire construit au lendemain de la crise financière en 2009.

Le problème, c'est que les règles prudentielles qui encadrent l’activité des banques à travers le monde dans le cadre de l'accord "Bâle III" (acté pour renforcer la maîtrise des risques liés aux activités bancaires), la directive européenne CRD4, ainsi que le règlement européen CRR (qui traduisent en droit européen lesdites règles) se révèlent particulièrement contraignants pour les banques de la zone euro.

Les...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi