La bourse ferme dans 4 h 26 min

Banques centrales et Etats: les mesures annoncées face à la contamination de l'économie 

1 / 2

Banques centrales et Etats: les mesures annoncées face à la contamination de l'économie 

> Relance budgétaire

Baisses d'impôt ou augmentation de la dépense, c'est un instrument classique en cas de crise. L'Italie, le pays le plus touché jusqu'à présent par l'épidémie au sein de l'UE, a cassé sa tirelire et annoncé 25 milliards d'euros pour lutter contre l'épidémie. Une somme identique au fonds de réponse au coronavirus présenté par Bruxelles pour l'ensemble de l'Union européenne. 
    
Pour l'instant, Berlin a destiné 12,8 milliards d'euros sur quatre ans à des investissements d'infrastructure et la chancelière, Angela Merkel, laisse désormais entendre que la réponse à la crise passera avant le dogme de la rigueur budgétaire.
    
Le gouvernement britannique dépensera 30 milliards de livres. Aux Etats-Unis, le Congrès a validé un plan d'urgence de 8,3 milliards de dollars mais les marchés trépignent en attendant un vaste programme de soutien à l'économie et aux ménages promis par le président, Donald Trump. Le Canada a débloqué 1 milliard de dollars canadiens (640 millions d'euros). 
    
En Asie, Singapour a dévoilé des aides financières pour 4,2 milliards d'euros et la Corée du Sud envisage un coup de pouce budgétaire supplémentaire de 10 milliards de dollars. 
    
De son côté, l'Australie a annoncé un plan de relance de 18 milliards de dollars australiens (10,3 milliards d'euros) "pour que les Australiens gardent leur emploi".
    
La Chine, épicentre du coronavirus qui y a provoqué la mort de plus de...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi