Publicité
La bourse ferme dans 4 h 51 min
  • CAC 40

    7 580,73
    -51,98 (-0,68 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 956,50
    -26,61 (-0,53 %)
     
  • Dow Jones

    40 211,72
    +210,82 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,0904
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    2 445,20
    +16,30 (+0,67 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 232,55
    +662,81 (+1,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 318,29
    -22,68 (-1,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,12
    -0,79 (-0,96 %)
     
  • DAX

    18 523,74
    -67,15 (-0,36 %)
     
  • FTSE 100

    8 164,58
    -18,38 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    18 472,57
    +74,17 (+0,40 %)
     
  • S&P 500

    5 631,22
    +15,87 (+0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    41 275,08
    +84,40 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    17 727,98
    -287,96 (-1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,2968
    +0,0002 (+0,02 %)
     

Les banques américaines «choisissent la France», voici pourquoi

Alexander Spatari/Getty Images

La venue récente à Paris des dirigeants des plus grandes banques du monde a laissé beaucoup de Français perplexes. S’agissait-il, comme cela a été suggéré, d’une prévente aux enchères des banques françaises, ou plus vraisemblablement d’une invitation à investir dans les secteurs les plus variés de l’économie ? En partie sans doute, mais la dimension de ces institutions et surtout leur rôle majeur dans le développement de la finance mondiale laisse entrevoir d’autres ambitions, du côté américain comme du côté français.

Nul besoin en effet de venir à Paris s’il était seulement question de l’achat de telle ou telle banque, ou d’investir dans certaines cibles industrielles. Ces banques sont parfaitement équipées pour faire à distance le travail d’investigation et d’analyse, quitte à négocier au dernier moment l’accord des autorités françaises. En fait, il s'agit surtout de banques d'affaires actives sur les marchés financiers, en trading notamment et en gestion de fonds d'investissement. Ce qui intéresse la France et l’Europe, c’est le modèle américain. Et ce qui intéresse les grandes banques américaines, c’est l’extension de leur modèle à l’ensemble du continent européen, mais aussi les synergies et les retombées sur leurs activités nord-américaines.

Un chiffre permet de prendre conscience de leur importance. En termes de capitalisation boursière (valeur en Bourse), JP Morgan et Bank of America représentent en effet à elles deux, sept fois l’ensemble BNP, Société Générale et Deutsche (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les coulisses de la nouvelle compagnie qui défie la SNCF dans l'Ouest !
WePost, le Blablacar de la livraison de colis... en train !
La Chine se débarrasse de ses dollars et achète de l’or à tour de bras
Fast déco : "Il faut la réguler, comme la fast fashion ! ", exhorte Zero Waste France
Starship : suivez en direct le quatrième vol de la fusée d’Elon Musk