Marchés français ouverture 3 h 25 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 632,81
    +390,60 (+1,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,2099
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    29 746,17
    +883,40 (+3,06 %)
     
  • BTC-EUR

    30 249,15
    -25,85 (-0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    717,59
    -17,55 (-2,39 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

Les banques qui ont écopé des plus grosses amendes dans le monde en 2020

·2 min de lecture

Au lendemain de la crise financière de 2007-2008, les banques ont été pointées du doigt pour leurs comportements irresponsables, leurs montages financiers sophistiqués et inextricables, la spéculation à laquelle leurs traders s'adonnaient. En 2020, les établissements bancaires ont plutôt été perçus comme jouant un rôle positif, pourvoyeurs de crédits aux entreprises en difficulté de trésorerie, face aux confinements et fermetures contraintes par les gouvernements.

La crise sanitaire n'a toutefois pas empêché de lourdes amendes, infligées à de grandes banques aux pratiques parfois peu scrupuleuses. L'an passé, au moins 12,01 milliards d'euros d'amendes ont ainsi été adressées, selon les données compilées par le site Finbold. La banque américaine Goldman Sachs a été sanctionnée à elle seule par plusieurs amendes, dont une de 3,3 milliards d'euros pour avoir fermé les yeux sur le pillage du fonds souverain 1MDB, censé contribuer au développement économique de la Malaisie, par l'ancien Premier ministre du pays condamné à 12 ans de prison, ainsi que ses proches.

Wells Fargo a de son côté écopé d'une amende de 2,53 milliards d'euros pour les millions de faux comptes créés par l'établissement financier pendant de nombreuses années. La troisième banque des Etats-Unis a reconnu avoir falsifié des relevés bancaires entre 2002 et 2016, avoir porté atteinte à la notation de crédit des clients, avoir abusé illégalement de leurs données personnelles et collecté à tort des millions de dollars de frais et d'intérêts.

La plus lourde amende infligée à une banque européenne l'an passé revient à Swedbank et s'élève à 360 millions d'euros, selon Finbold. L'établissement suédois a été condamné pour de graves lacunes dans sa gestion du risque de blanchiment d'argent, en lien avec des transactions atteignant plusieurs dizaines de milliards d'euros au total sur des comptes de clients dans les pays baltes.

La banque Westpac a de son côté négocié le paiement d'une amende record en Australie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Peluches kawaii et accessoires Marvel : on a visité le magasin Miniso, le nouveau "Hema" venu de Chine
Le gouvernement lance un site internet pour promouvoir les produits fermiers locaux
Carrefour approché par le canadien Couche-Tard pour un "rapprochement"
Après l'électroménager et les baskets, Lidl se lance dans la domotique
Cognac, armagnac... De nouvelles taxes américaines inquiètent le secteur des vins et spiritueux