La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,16 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1925
    -0,0054 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    41 125,11
    +1 033,77 (+2,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,68 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3827
    -0,0067 (-0,48 %)
     

Banque : le vrai bilan des tarifs imposés par l'Etat

Vincent MIGNOT
·1 min de lecture
Coup de tampon Frais bancaires sur un document
Coup de tampon Frais bancaires sur un document

On a parfois tendance à l’oublier : nos banques ne sont pas des services publics, mais bien des commerces en quête de profits, qui évoluent sur un marché concurrentiel et sont libres de fixer leurs prix. Vous trouvez que vous payez trop cher pour le service fourni ? Rien ne vous empêche de chercher une banque moins chère et de changer.

Voilà pour la théorie. Dans les faits, la concurrence ne joue pas toujours son rôle, et le coût de certaines opérations reste anormalement élevé. Changer de banque, par ailleurs, est non seulement moins simple que de changer d’opérateur téléphonique, mais aussi beaucoup plus coûteux : parmi les freins au changement figure justement le prix du transfert de certains produits d’épargne !

De temps à autre, les pouvoirs publics s’en mêlent. Ils l’ont fait récemment en encadrant, depuis le 1er juillet 2020, le prix des transferts de Plans d’épargne en actions (PEA). Ce n’était pas une première : au cours de la dernière décennie, plusieurs gouvernements ont choisi d’utiliser ce levier, et d’autres lignes tarifaires ont été plafonnées. Citons notamment les frais d’avis à tiers détenteur depuis janvier 2019, les frais pour compte bancaire inactif depuis janvier 2016, les commissions d’intervention depuis janvier 2014 et les frais de rejets de chèque, de prélèvement et de virement depuis mai 2008 (1).

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Assurance vie : pourquoi le contrat de votre banque n'est pas très intéressant
- Crédit Agricole, BNP, Société Générale… Un mois de février risqué pour votre banque
- Location : 7 pièges à éviter au moment de choisir son logement