Marchés français ouverture 6 h 36 min
  • Dow Jones

    29 591,27
    +327,79 (+1,12 %)
     
  • Nasdaq

    11 880,63
    +25,66 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    26 199,45
    +672,08 (+2,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,1846
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    26 486,20
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    15 580,09
    +161,28 (+1,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    369,09
    +7,66 (+2,12 %)
     
  • S&P 500

    3 577,59
    +20,05 (+0,56 %)
     

Banque : Tinder, foodtruck, colocation... A quoi pourrait bientôt ressembler votre agence ?

Marie-Eve FRÉNAY
·1 min de lecture

Grâce aux outils de banque à distance, vous vous rendez de plus en plus occasionnellement en agences bancaires. Or, les 34 562 agences françaises recensées en 2019, selon les derniers chiffres disponibles, représentent un coût pour les banques qu’elles tentent de rentabiliser. En attestent par exemple le projet de BNP Paribas de moduler les horaires de l’agence en fonction de l’affluence ou, celui de la Bred, de rendre l’agence bancaire accessible uniquement sur rendez-vous à certains moments. « Le matin, les clients peuvent y passer librement pour une opération courante, mais l’après-midi, l’agence est ouverte aux personnes qui ont rendez-vous », nous explique Frédéric Bois, chef de projet chez Sémaphore Conseil.

A l’étranger, les groupes bancaires vont un peu plus loin dans la transformation de leurs réseaux. D’abord, ils ont fermé plus d’agences qu’en France ces dernières années. Selon les calculs de la Fédération bancaire française, il y avait en France 56 agences pour 100 000 habitants en 2017, contre 60 en 2009. En zone euro, ce nombre est passé de 56 à 43 en 8 ans. Une baisse portée notamment par le vaste plan de réorganisation opéré en Espagne suite à la crise financière de 2008 : de 96 agences pour 100 000 habitants en 2009, leur nombre est passé à 59 en 2017.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Livres, jouets, vêtements... 6 questions sur le click and collect
- La nouvelle Xbox de Microsoft à 24,99 euros par mois
- Boursorama : le virement SMS, comment ça marche ?