La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,94 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1646
    +0,0015 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    +11,20 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    52 479,10
    -143,44 (-0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,69 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +1,48 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3760
    -0,0036 (-0,26 %)
     

Sa banque refuse de lui répondre à cause de sa voix trop féminine

·1 min de lecture

Un conseiller d'UBS a refusé de renseigner un client qui appelait, car sa voix semblait être celle d'une femme et non de l'homme titulaire du compte.

C'est une stupéfiante mésaventure qu'a racontée à la version suisse de 20 Minutes un client d'UBS. En effet, Vendel Horvath raconte avoir été victime de discrimination, en raison de sa voix. "J’ai voulu appeler UBS pour demander de réduire le montant des tranches à rembourser ou trouver une autre solution", relate-t-il. Après plusieurs appels à différents services et demandes d'authentification, ce client de la banque parvient enfin à être mis en relation avec le bon interlocuteur. Sauf que ce dernier lui a tout bonnement opposé une fin de non-recevoir.

La raison ? "L’employé m’a dit que ma voix était trop féminine et qu’il ne pouvait pas me donner d’informations sur mon compte pour cette raison-là", rapporte auprès de 20 Minutes le client d'UBS. La personne au bout du fil lui aurait alors dit "que la carte de crédit appartenait à un Monsieur Horvath et [qu'il] ne sonnait pas comme un Monsieur Horvath".

>> A lire aussi - A Singapour, le studio Ubisoft visé par une enquête pour harcèlement et discrimination

Pourtant, Vendel Horvath a même proposé à son interlocuteur de lui redemander toutes les informations confidentielles nécessaires à son authentification, en vain. "J’étais surpris et ne savais pas quoi dire. Je lui ai dit que son comportement était discriminatoire, mais ça n’a servi à rien. Je trouve affreux qu’on doive encore subir ce genre de choses de nos jours", s'émeut celui qui a été renvoyé vers le service client. 

>> A lire aussi - Une filiale de Vinci (lourdement) condamnée (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - 3 astuces pour économiser auprès de sa banque

Apple : attention, vous devez mettre à jour votre iPhone d’urgence
Amiante : des centaines d’anciens salariés de La Halle réclament une énorme indemnisation
Le patron de Samsung comparait pour injections illégales de propofol
Planet sushi : le plan de continuation examiné jeudi
CAC 40, Wall Street… gare en Bourse à l’inflation et au Covid-19 : le conseil du jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles