Marchés français ouverture 7 h 40 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    -230,04 (-1,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 408,17
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,2096
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • BTC-EUR

    40 056,52
    -1 013,07 (-2,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,46
    -29,19 (-2,96 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

Banque privée : principe, intérêt et coût

·2 min de lecture

On distingue généralement trois niveaux de services bancaires 5 étoiles : la gestion privée, la banque privée et la gestion de fortune.

Les banques privées sont des établissements haut de gamme spécialisés dans la gestion de patrimoine et le conseil juridique et fiscal. Elles s’adressent à des particuliers fortunés, désireux de faire fructifier leur capital et susceptibles de prendre certains risques.

On distingue 2 types d’établissements : les banques de gestion privées affiliées à un réseau généraliste et celles spécialisées à 100 % sur ce secteur et/ou le family office (gestion de patrimoine réservé à une ou plusieurs familles).

Les banques privées affiliées à un réseau généraliste (BNP Paribas, Société générale private banking, banque privée 1818, LCL banque privée, etc.) sont plus accessibles que les structures spécialisées. Le ticket d’entrée démarre autour de 250/300.000 euros. Pour ce prix, les clients ont accès à des conseillers en gestion privée et des conseillers en gestion de fortune recrutés à bon niveau.

Les banques spécialisées (LCF E. de Rothschild, Credit Suisse, UBS, Neuflize OBC, Pictet, etc.) placent la barre plus haut. Il faut disposer d’au moins 500.000 euros pour accéder à ce Graal patrimonial, le ticket se situant plutôt vers un million d’euros dans les meilleures enseignes (30 millions chez JPMorgan). A ce niveau de fortune, les clients profitent des conseils de banquiers privés et de spécialistes en ingénierie patrimoniale.

A noter : certaines compagnies d’assurance (Axa, etc.) et des gestionnaires d’actifs (Meeschaert, Oddo) sont également présents sur ce créneau de la gestion personnalisée.

La banque privée concerne surtout une clientèle d’âge mûr et cherchant à accumuler du capital. Moyennant honoraires, elle confie cette mission à une banque dont c’est la spécialité et qui lui sert en quelque sorte de boussole patrimoniale.

En pratique, les clients prêts à payer pour ce service patrimonial doré sur tranche profitent d’une relation personnalisée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Taxes foncières et d’ordures ménagères : pourquoi les maires pourraient les augmenter cette année
Perte de chance : conditions et indemnisation
Forfaits internet et mobiles : jusqu’à 620 euros d’économies avec nos offres exclusives
Hausse des tarifs d’EDF et d’Engie : quels gains espérer en passant à la concurrence ?
Droits de garde : principe, montant et fiscalité