Marchés français ouverture 6 h 46 min

La Banque de France maintient ses prévisions de croissance malgré les grèves

latribune.fr
 

L'économie française résiste pour l'instant. Selon les dernières projections de la Banque de France publiées vendredi 10 janvier, la croissance du produit intérieur brut (PIB) se maintiendrait à 0,2% au dernier trimestre 2019. Après avoir accéléré à 0,3% à chaque trimestre, l'activité a marqué le pas en fin d'année d'après cette troisième estimation des économistes de la banque centrale qui reste inchangée par rapport à la précédente. Malgré les nombreuses incertitudes qui persistent, les effets des mouvements sociaux devraient se limiter à quelques secteurs comme l'a résumé récemment l'économiste d'Oddo securities, Bruno Cavalier, dans une note sur les perspectives de 2020.

"Ces dernières semaines, la situation sociale s'est à nouveau dégradée, mais le problème est plus classique : quelques bastions syndicaux ont mis à l'arrêt ou largement réduit les transports publics pour protester contre la réforme des retraites proposée du gouvernement. Ce type de perturbations peut affecter quelques secteurs mais ne laisse pas une trace durable sur l'emploi ou la croissance. Ce n'est pas ça qui mettra l'économie par terre".

Fort ralentissement dans les services

Par secteur, ce sont les services qui semblent souffrir le plus au mois de décembre dans le contexte des mouvements sociaux et d'une paralysie des transports. Plusieurs secteurs ont particulièrement vu leur activité ralentir comme l'hébergement-restauration ou le commerce de détails dans certaines villes. L'indicateur synthétique d'activité a ainsi perdu deux points entre novembre et décembre, passant de 99 à 97. Pour le mois de janvier, les chefs d'entreprise interrogés dans le cadre de l'enquête anticipent une amélioration de l'activité.

Dans l'industrie, les clignotants sont loin d'être au vert. Si la production a augmenté en décembre et que les livraisons se stabilisent, les effectifs déclarés par les dirigeants sont en recul. En outre,

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


La Banque mondiale revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour 2020
La croissance de la zone euro patine
Croissance : la France fait mieux que la zone euro en 2019
Le tassement de la croissance française devrait s'amplifier en 2020