La bourse est fermée

La Banque de France appelle à mieux encadrer le bitcoin

1 / 2

Période houleuse pour le bitcoin

Après une fièvre d'achat fin 2017 et une chute spectaculaire au début de l'année, le cours du bitcoin, toujours morose, recule à nouveau.

La Banque de France a appelé lundi dans un rapport à mieux encadrer les services et les placements en crypto-monnaie, afin de protéger les consommateurs et les marchés contre les risques liés à l'essor de ces monnaies virtuelles.

"Les cryptoactifs sont des vecteurs de risques financiers [...] qui doivent conduire leurs utilisateurs et leurs prestataires de services à la plus grande vigilance", a souligné lors d'un point-presse le premier sous-gouverneur de l'institution financière, Denis Beau.

Dans ce contexte, un renforcement de la réglementation "nous paraît opportun", la priorité devant être mise "sur la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme" et "la protection des utilisateurs et investisseurs", a-t-il ajouté.

Un "statut de prestataires de services en cryptoactifs"

Dans son rapport, la Banque de France - qui se refuse à utiliser le terme de "monnaie" pour désigner le bitcoin et autres cryptoactifs - propose plusieurs pistes, destinées à alimenter "la réflexion engagée au plan national et international".

L'institution monétaire propose tout d'abord de mieux réglementer les services situés à l'interface entre l'économie réelle et les monnaies virtuelles, avec la mise en place d'un "statut de prestataires de services en cryptoactifs".

"L'activité des plates-formes de conversion des cryptoactifs contre monnaie ayant cours légal [...] est considérée comme un service...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi