La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 263,69
    -130,06 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    14 094,06
    -80,09 (-0,57 %)
     
  • Nikkei 225

    29 441,30
    +279,50 (+0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,2127
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 638,53
    -203,60 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    33 160,67
    -185,90 (-0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 001,51
    -9,09 (-0,90 %)
     
  • S&P 500

    4 245,68
    -9,47 (-0,22 %)
     

Banlieues Santé rapproche les médecins des quartiers populaires

·1 min de lecture

"Lutter contre les inégalités sociales de santé en France" dans les quartiers populaires et dans les zones rurales, voilà l'objectif que s'est fixé Abdelaali El Badaoui en créant, en 2018, l'association Banlieues Santé. Une structure nommée dans la catégorie collectivités locales des Trophées Europe 1 de l'Avenir cette année. 

"100.000 patients" reconnectés avec le système de santé

Fort de 5.000 bénévoles et plus de 200 ambassadeurs santé à travers le territoire, "formés en partie grâce à l'aide de l’École des Hautes Études en Santé Publique", Banlieues Santé repère "les patients les plus fragiles, qui sont aujourd’hui en rupture de parcours de soins, et [leur permet] d’avoir encore accès à la santé", précise son fondateur, également infirmier. En un peu plus de deux ans, Banlieues Santé a ainsi pu aider à reconnecter "100.000 patients" avec le système de santé français. 

Mais l'association sait aussi s'adapter. Ainsi, pendant les confinements, Banlieues Santé a distribué des colis alimentaires contenant également des produits d'hygiène. Sans oublier qu'elle a mis sur pied une application, #Franceducoeur, dans laquelle on retrouve des traductions des mesures restrictives liées au Covid-19. Une vingtaine de langues sont présentes, de l'anglais à l'espagnol, en passant par l'allemand, l'arabe littéraire, algérien, le créole réunionnais, le mandarin et même la langue des signes. Des actions qui ont permis à l'association de recevoir en 2020 le prix citoyen européen. 

>> Éduc...


Lire la suite sur Europe1