La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,73 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +5,90 (+0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    37 182,17
    -3 019,66 (-7,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +0,14 (+0,21 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,94 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,98 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,47 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,87 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4100
    +0,0048 (+0,34 %)
     

Comment les ballons scientifiques anticipent les futurs voyages dans l'espace

·1 min de lecture

Davantage utilisés pour des missions d'observation, de relevés de données chimiques et/ou physiques liées à l'atmosphère, des expériences d'astronomie, ou encore d'astrophysique, les ballons stratosphériques peuvent également être employés pour préparer les futures missions vers la Lune… et pourquoi pas vers Mars. "Aujourd'hui, le ballon occupe une place unique parmi les outils de la recherche scientifique", expose le CNES, qui annonce qu'une nouvelle campagne de vols aura lieu cet été à Kiruna, en Suède, pendant un mois, afin d'effectuer diverses expériences scientifiques.

Parmi les expérimentations prévues, l'expérience Bernadotte, menée par l'Inserm avec le support du CNES. Elle vise à poursuivre l'étude de l'effet des radiations cosmiques sur le corps humain. Le ballon, qui effectuera des vols à différents niveaux de l'atmosphère (jusqu'à 40 km d'altitude), embarquera des échantillons de cellules humaines, lesquels seront protégés par différents types de blindage. Il s'agira de pouvoir mesurer le niveau de protection et d'évaluer ensuite quels types de blindages seraient les plus adaptés.

À lire aussi — Les radiations cosmiques sont un obstacle important à l'exploration spatiale — la NASA lance une campagne pour concevoir un bouclier inspiré des origami

Ce qui attend les futures équipages vers la Lune et vers Mars, c'est un "haut niveau de radiations auxquels ils seront exposés en s'éloignant de la Terre", explique le CNES, qui précise qu'ils sont "bien plus élevés" qu'à bord (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le vaccin Pfizer devrait prochainement être autorisé pour les enfants de 12 ans et plus aux États-Unis
Ce qui va changer sur les sites de rencontres après la pandémie, selon cette 'love coach'
Apple, Facebook, Amazon... Les géants de la tech à la conquête de l'industrie du podcast
7 conseils pour sécuriser vos mots de passe et éviter les arnaques en ligne
Les 10 plus gros sous-marins du monde