La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 296,65
    +805,76 (+2,73 %)
     
  • Nasdaq

    11 170,62
    +355,18 (+3,28 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • EUR/USD

    0,9986
    +0,0159 (+1,62 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • BTC-EUR

    20 058,32
    +545,77 (+2,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    455,03
    +9,60 (+2,15 %)
     
  • S&P 500

    3 787,06
    +108,63 (+2,95 %)
     

Un bal musette à l'Ehpad : après l'isolement, nos aînés aussi retrouvent la vie d'avant

·1 min de lecture

Un mois que nous sommes déconfinés, un mois que la vie reprend son cours. Dans les Ehpad, nos aînés ont particulièrement souffert de l'isolement, alors dès que l'occasion leur a été donnés de valser sur des chansons populaires, ils n'ont pas hésité. C'est le cas des résidents de l'Ehpad Saint-Georges, près de Villers-Cotterêts, dans l'Aisne. Ils ont pu profiter de leur premier bal musette, et Europe 1 s'y est invité.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"Moi je déprime, moi il faut que ça bouge !"

Sous les guirlandes de lampions et de fanions multicolores, typiques des bals musette, les sourires se voient sur tous les visages démasquées des résidents. Françoise, 78 ans, s'est pomponnée pour l'occasion. Dans sa robe rouge à fleurs noires, elle ne s'est pas faite attendre et a rapidement investi la piste : "J'ai dansé avec une dame que je connais bien, j'ai fait ce que j'ai pu", dit-elle au micro d'Europe 1.

À côté d'elle, Yvonne, 92 ans, reste assise. Ses hanches ne lui permettent plus de valser sur la piste comme à l'époque. Qu'à cela ne tienne, il lui en faudra bien plus pour lui gâcher la fête : si elle ne peut pas danser, Yvonne chante à gorge déployée. Ce bal musette, c'est la bouffée d'air qu'attendaient tous les résidents. "On a perdu beaucoup de choses", confie-t-elle. "Avant, on avait notre chorale, on avait des jeux... Mais depuis le virus, ça a été un petit peu bourlingué. Moi je déprime, moi il faut que ça bouge !". Reprenant à tue-têt...


Lire la suite sur Europe1