Marchés français ouverture 3 h 54 min
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 510,98
    -95,48 (-0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,0733
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    21 357,35
    +73,83 (+0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    20 996,97
    -852,51 (-3,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    518,29
    -18,60 (-3,46 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

La baisse du prix des passoires énergétiques ne doit plus être un sujet tabou

Andrii Yalanskyi / Getty images

La transition énergétique des logements existants est déjà un en soi un sujet inquiétant, qui agite la planète immobilière au grand complet. Les administrateurs de biens, les agents immobiliers, les diagnostiqueurs - dont on fait le procès tous les matins -, les entrepreneurs en bâtiment - qui seraient de moins en moins enclins à se certifier "Reconnu garant de l’environnement", compromettant l’accès aux aides des ménages -, et tous les autres acteurs de la chaine, jusqu’aux associations de consommateurs, s’émeuvent et se demandent comment la France va parvenir à tenir les objectifs qu’elle s’est assignés, en particulier dans le calendrier de la loi Climat résilience. Et pourtant, il va bien falloir qu’on acte un effet collatéral de la mutation écologique du parc, l’échelonnement du prix des logements selon leur vertu énergétique.

Pour le dire de façon rustique, la valeur verte s’impose dans le résidentiel et elle le le fait à une vitesse que beaucoup n’ont pas imaginée, et dont ils ont même niée l’idée. Que n’a-t-on entendu ces dernières années à ce sujet ! Que les tensions de marché et le déséquilibre entre l’offre et la demande auraient raison des fadaises d'un développement durable et de ses considérations philosophiques. Que les prix ne seraient éventuellement impactés que dans les territoires où la demande est asthénique. Les premiers travaux des notaires en la matière, remontant au début des années 2010, ont malgré eux accrédité ces thèses : ils ont porté sur des maisons (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

À Paris, les gardiens de ce bailleur peuvent mettre des contraventions aux locataires
Malgré les premières interdictions, la part de passoires thermiques sur le marché reste stable
Taxe de séjour : la somme reversée par Airbnb aux communes françaises en 2022
L'interdiction de location des passoires thermiques va-t-elle finir de dépeupler certaines campagnes ?
Immobilier : quel impact a eu l’inflation sur les prix dans votre ville ?