La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 767,93
    +91,06 (+1,60 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 321,14
    +42,10 (+1,28 %)
     
  • Dow Jones

    29 201,27
    -24,34 (-0,08 %)
     
  • EUR/USD

    0,9797
    -0,0022 (-0,23 %)
     
  • Gold future

    1 681,10
    +12,50 (+0,75 %)
     
  • BTC-EUR

    20 339,03
    +525,78 (+2,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    454,28
    +10,85 (+2,45 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,78
    -0,45 (-0,55 %)
     
  • DAX

    12 129,37
    +153,82 (+1,28 %)
     
  • FTSE 100

    6 906,74
    +25,15 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    10 810,62
    +73,11 (+0,68 %)
     
  • S&P 500

    3 650,18
    +9,71 (+0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1145
    +0,0022 (+0,20 %)
     

Baisse des dépenses publiques, objectif du million d'apprentis: Gabriel Attal détaille le budget 2023

Eric PIERMONT / AFP

Le ministre des Comptes publiques, Gabriel Attal, a dévoilé les principaux ajustements du budget 2023 aux Echos. Réduction des dépenses de l'Etat, financement renforcé pour l'Education, l'Emploi, l'écologie et le régalien... Le point sur ses annonces.

Amorcer la fin du "quoi qu'il en coûte" tout en renforçant des ministères stratégiques, de l'Education à la Défense, en passant par le Travail. a dévoilé aux Echos, ce lundi 8 août 2022, les principaux ajustements du 2023. Le point sur les principales annonces du ministre des Comptes publiques.

  • La fin du "quoi qu'il en coûte"

"Nous allons entamer, avec le projet de loi de finances, une phase de normalisation budgétaire", a expliqué Gabriel Attal. Après le plan anti-inflation et le "quoi qu'il en coûte" lié au , l'objectif est de réduire progressivement le déficit public pour revenir à 3% du PIB en 2027. Pour cela, le ministre prévoit de réduire de 0,3% en volume les dépenses publiques au sens large en 2023. Les crédits du budget de l'Etat s'élèveraient à 339 milliards d'euros. L'objectif: tenir un déficit de 5% du PIB l'an prochain.

Pour diminuer les dépenses, Gabriel Attal évoque la et la . Il note aussi que chaque ministère est "engagé à rechercher des économies dans son périmètre", et souligne que les dépenses post-Covid baisseront de 8 milliards l'année prochaine.

  • Apprentissage, professeurs: la formation et l'emploi, premier des blocs prioritaires

S'il prévoit des économies, Gabriel Attal veut aussi miser sur trois "blocs": "la formation et l'emploi, le pôle régalien et la transition écologique". Pour le premier de ces trois pôles, les crédits alloués "progresseront de 12,5 milliards d'euros, soit une hausse inédite de 11,4 %", avec un accent mis en particulier sur , dont le budget progressera de 6,7 milliards d'euros. Les objectifs sont divers: atteindre le million d'apprentis d'ici à la fin du quinquennat, fixer le salaire net des enseignants en début de carrière à 2.000 euros, ou encore l'achèvement du "dédoublement des classes de grande section en réseaux d'éducation prioritaire".

  • 6,7 milliards d'euros supplémentaires pour le pôle régalien

Le deuxième pôle prioritaire du gouvernement est le pôle régalien, qui englobe la Justice, la , les[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi