La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 506,80
    +30,02 (+0,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Baerbock se rêve en chancelière, Poutine flatte Trump et Kurz se réconforte

·1 min de lecture

Voici l'actualité politique international, Baerbock se rêve en chancelière verte, Poutine flatte Trump et Kurz se réconforte avant l'été.

Baerbock se rêve en chancelière verte

98,5 % : c'est le score avec lequel Annalena Baerbock a été confortée au congrès de son parti, le 13 juin, comme coprésidente des Verts et candidate pour remplacer Angela Merkel. La mère de famille de 40 ans, qui promet d'allier défense du climat et justice sociale, a de fortes chances de figurer dans la prochaine coalition, les écologistes étant deuxièmes dans les sondages. En revanche diriger le gouvernement est plus incertain, la cote de la députée ayant chuté depuis que la presse a révélé qu'elle avait tardé à signaler des revenus au Bundestag.

Poutine flatte Trump

En préambule de sa première rencontre avec Joe Biden, le 16 juin à Genève, le président russe a accordé une interview à la chaîne NBC News dans laquelle il a dit tout le bien qu'il pense de Donald Trump. Il l'a qualifié de « talentueux » . Le maître du Kremlin est même allé jusqu'à affirmer que son ancien homologue est « un individu extraordinaire, sinon il ne serait pas devenu président ».

Kurz se réconforte avant l'été

L'Autriche poursuit son déconfinement. Son chancelier a assisté le 11 juin à la soirée de gala de Grafenegg, au nord-ouest de Vienne, qui lançait l'été et le retour des événements culturels. Le trentenaire est apparu aux côtés de sa compagne, Susanne Thier, réactivant les conjectures sur de possibles noces, les grands mariages étant autorisés à partir de juillet. De quoi faire oublier à Sebastian Kurz, le temps d'une soirée, l'enquête pour faux témoignage lancée contre lui par le parquet financier et anticorruption de son pays.

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles