La bourse ferme dans 4 h 47 min
  • CAC 40

    6 618,58
    -12,57 (-0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 113,26
    -9,17 (-0,22 %)
     
  • Dow Jones

    34 196,82
    +322,58 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,1945
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 781,80
    +5,10 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    28 159,82
    +105,92 (+0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    802,60
    +15,98 (+2,03 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,97
    -0,33 (-0,45 %)
     
  • DAX

    15 554,52
    -34,71 (-0,22 %)
     
  • FTSE 100

    7 117,70
    +7,73 (+0,11 %)
     
  • Nasdaq

    14 369,71
    +97,98 (+0,69 %)
     
  • S&P 500

    4 266,49
    +24,65 (+0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    29 066,18
    +190,95 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    29 288,22
    +405,76 (+1,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0013 (-0,09 %)
     

Back Market : levée de fonds au goût amer pour la nouvelle 'licorne' française

·1 min de lecture

Une bonne nouvelle qui a pourtant un goût amer. Back Market, spécialiste français du téléphone reconditionné, a annoncé mardi 18 mai une levée de fonds de 276 millions d'euros qui le fait entrer dans le club fermé des licornes françaises, jeunes sociétés tech dont la valeur est estimée à plus d'un milliard de dollars. Mais "cette levée de fonds a plutôt un goût amer pour toute l'équipe", a indiqué l'entreprise dans un communiqué, dénonçant l'intention du gouvernement d'instaurer une redevance pour copie privée sur les produits reconditionnés.

Après cette opération, "la valorisation de Back Market est supérieure à un milliard de dollars", a déclaré à l'AFP une porte-parole du groupe, sans préciser le montant exact : "on n'a pas trop envie de faire la fête", a-t-elle justifié. Le projet de taxer les téléphones reconditionnés en leur appliquant "une redevance copie privée", porté par le ministère de la Culture, ferait "augmenter le prix de vente des téléphones reconditionnés de plus de 10%", avait dénoncé en février le SIRRMIET, syndicat professionnel du secteur.

À lire aussi — Vinted lève 250 M€ pour continuer de s'étendre 'en Europe et au-delà'

"Condamner cette filière française du reconditionnement, c'est aussi attaquer frontalement le pouvoir d'achat des Français, au moment où il n'a jamais été aussi faible. Aujourd'hui, à titre d'exemple, 40% des clients de Back Market sont dans des situations précaires", selon le communiqué de l'entreprise.

"Cette levée est évidemment une excellente (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ces 6 choses à savoir sur Mere, l'enseigne de hard discount russe qui arrive en France
Le site Vinted dans le collimateur de l'association UFC-Que Choisir
La liste des 15 nouveaux magasins B&M (ex Babou) qui ouvrent aujourd'hui
Avec son projet de fusion avec M6, le groupe TF1 veut former un nouveau champion français de la télévision
Ikea va ouvrir un nouveau type de magasin à Toulouse

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles