La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 960,00
    -36,98 (-0,12 %)
     
  • Nasdaq

    13 635,99
    +92,93 (+0,69 %)
     
  • Nikkei 225

    28 822,29
    +190,84 (+0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,2142
    -0,0033 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    30 159,01
    +711,16 (+2,41 %)
     
  • BTC-EUR

    27 120,37
    -369,35 (-1,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    661,98
    -14,92 (-2,20 %)
     
  • S&P 500

    3 855,36
    +13,89 (+0,36 %)
     

Bachelors, BTS, DUT et licences pro: une sélection rapide pour l'emploi

·2 min de lecture

COTE DES DIPLÔMES - Très professionnalisants, ces diplômes en deux ou trois ans sont un tremplin pour le marché du travail… ou la poursuite des études.

"C’est une petite révolution en cours pour 2021." La révolution dont parle Alexandra Knaebel, présidente de l’Adiut (Assemblée des directeurs d’IUT), c’est le bachelor universitaire de technologie (BUT): un diplôme en trois ans équivalent à un DUT plus une licence pro. De quoi consolider un parcours court et professionnalisant en université. Autre nouveauté: l’an prochain, certains bachelors d’écoles de commerce pourront obtenir le grade de licence, "un gage de qualité supplémentaire", estime Marc Gibiat, directeur des programmes bachelors et mastères spécialisés d’Audencia. Ces deux évolutions démontrent la volonté de l’enseignement supérieur de valoriser l’offre à bac +3 avec des diplômes solides pour entrer dans la vie active, qui sont aussi des tremplins pour poursuivre ses études.

A découvrir

Quels sont leurs atouts?

Qu’elles soient en deux ans comme le BTS, en trois comme le futur BUT ou les bachelors d’écoles de commerce (voire quatre ans pour certains), les formations courtes capitalisent sur le volet professionnalisant: multiples stages en entreprise, possibilité d’alternance, nombreux intervenants professionnels, pédagogie en mode projet… Ces cursus sont conçus pour confronter les étudiants à des cas pratiques. "Nous réalisons des simulations lors desquelles les étudiants doivent piloter une agence bancaire", raconte ainsi Bruno Charbonnier, responsable de la licence pro Assurance, banque, finance de l’IUT de Quimper. Et pour répondre au mieux aux besoins des entreprises, les formations s’adaptent à l’écosystème local. Comme le bachelor d’Audencia, qui ouvre un campus à La Roche-sur-Yon avec deux spécialisations adaptées à la Vendée: le tourisme et l’entrepreneuriat familial.

Lire aussi

Si les bachelors d’écoles de commerce proposent en général des spécialisations en fin de cursus, ils restent plus généralistes que les licences pro formant à des métiers dans tous les secteurs, des services à l’industrie. En revanche, ces bachelors payants jouent à fond la [...]

Lire la suite sur challenges.fr

Cote des diplômes: les clés du monde d’aprèsPourquoi faire une école de commerce postbac ou postprépaEcole d'ingénieurs: un choix sûr pour trouver un emploiParcoursup: mode d'emploi du site d'inscription des bacheliers dans l'enseignement supérieur Des masters universitaires dans la cour des grands