Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 190,70
    +226,22 (+0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 352,06
    -8,26 (-0,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,34
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Quel bac pour devenir avocat ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’accès à la profession d’avocat sans avoir, au préalable, obtenu le bac est possible. Comment ? En validant une capacité en droit. Cette voie est ouverte aux étudiants de 17 ans minimum. La capacité en droit s’obtient après une formation de deux ans suivie au sein d’une université de droit. Les cours sont dispensés le soir ou le samedi.

À l’issue de ce cursus, l’étudiant peut continuer ses études supérieures dans le droit à certaines conditions. À savoir :

En dehors de ce cursus, l’obtention du baccalauréat est nécessaire pour s’inscrire en fac de droit dans l’espoir de devenir avocat. Mais quelles spécialités suivre au lycée pour passer son baccalauréat en vue d’intégrer l’université en droit ?

Le choix des spécialités se fait dès le début du lycée. En seconde, l'élève doit se pencher sur son projet d'orientation dans l'enseignement supérieur pour décider lesquelles des trois spécialités obligatoires, il suivra en classe de première.

PUBLICITÉ

Plusieurs spécialités du bac général s'adressent particulièrement aux futurs avocats qui souhaitent se lancer plus tard dans des études de droit.

Pour accéder à une licence en droit, certains savoir-faire et savoir-être sont attendus, notamment :

S’agissant de ces deux points, privilégier une spécialité littéraire est vivement conseillé. En première, le français fait partie du tronc commun, mais disparaît en terminale. Il est donc judicieux d’envisager une spécialité Humanités, littérature et philosophie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

France Travail (ex-Pôle emploi) : bonne nouvelle pour les salariés démissionnaires
Non, un arrêt de travail pour «burn-out» n'est pas un arrêt de complaisance
Lettre de motivation pour un job d’été
Fonction publique : cette solution trop peu utilisée pour répondre à la crise du recrutement
Chômage : bonne nouvelle pour les bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique