La bourse ferme dans 8 h 2 min

Babilou, le géant de la crèche à l'assaut de la Chine

«Non maman, ce n’est pas une coccinelle, c’est un gendarme.» La première fois que Julie s’est fait reprendre par sa fille de 2 ans sur le nom d’un insecte, elle en est restée bouche bée. «Qu’il s’agisse d’un chien, d’un légume ou d’un nuage, elle utilisait toujours le terme exact», raconte cette mère de famille de Lognes, en Seine-et-Marne. A son arrivée en maternelle, le vocabulaire de son aînée a immédiatement frappé la maîtresse. «C’est là que j’ai mesuré les apprentissages acquis durant ses deux ans de crèche Babilou», poursuit Julie. Alors évidemment, à la naissance de sa deuxième enfant, cette responsable réseaux sociaux d’une PME francilienne n’a pas hésité, ce fut Babilou pour elle aussi. «Les parents sont nos meilleurs ambassadeurs», reconnaît Xavier Ouvrard, directeur général du premier réseau français de crèches d’entreprise avec 422 structures d’accueil des 0-3 ans sur tout le territoire. Et un énorme marché devant lui : un tiers des familles disent vouloir confier leur enfant à une crèche mais seules 18% y trouvent une place, selon la dernière étude de la Caisse d’allocations familiales (CAF). Résultat : 41% des tout-petits restent gardés à la maison et 33% le sont par des assistantes maternelles.

Pas étonnant dans ce contexte tendu – et nous faisons pourtant partie des mieux lotis d’Europe – que le privé se soit engouffré dans la brèche. Ils sont trois aujourd’hui à se disputer ce marché: Grandir, People & Baby et Babilou, qui a pris une bonne longueur d’avance. Et pas que dans l’Hexagone : présent dans 13 pays, ce réseau de 10.000 salariés devrait voir son chiffre d’affaires passer le cap des 500 millions d’euros cette année. Et l'entreprise lorgne même le marché chinois : elle a pris début novembre une participation majoritaire dans le groupe local Grace Preschool Education. L'ensemble se prépare à accueillir en Chine plus de 26.000 enfants d’ici 2023. Et si les profits de Babilou restent secrets, les experts du secteur parlent d’une marge nette de 5%.

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Directeur de crèche : formation et salaire
Le pétrole plonge, plombé par l’avertissement de Donald Trump à la Chine
Alerte rouge sur la croissance de la Chine
Le tweet qui pourrait coûter des milliards de dollars à la NBA en Chine
Surprise, la Chine compte de moins en moins de multi-milliardaires