La bourse ferme dans 6 h 6 min
  • CAC 40

    6 234,04
    -62,65 (-0,99 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 990,34
    -29,57 (-0,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,2067
    +0,0026 (+0,22 %)
     
  • Gold future

    1 767,40
    -3,20 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    45 602,12
    -2 057,25 (-4,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 239,80
    -59,16 (-4,55 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,16
    +0,78 (+1,23 %)
     
  • DAX

    15 303,58
    -64,81 (-0,42 %)
     
  • FTSE 100

    6 956,54
    -43,54 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    29 100,38
    -584,99 (-1,97 %)
     
  • HANG SENG

    29 135,73
    +29,58 (+0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,3987
    +0,0003 (+0,02 %)
     

Bêtes de science : qui sont ces poissons qui dessinent des crop circles ?

Nathalie Mayer, Journaliste
·2 min de lecture
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le Torquigener albomaculosus, c'est une sorte de tétrodon. Un drôle de nom. Celui d’un poisson plutôt surprenant. Il vit au large du Japon. C’est un poisson-globe. De ceux qui se gonflent pour échapper à leurs prédateurs. Du même groupe que le fameux fugu que les Japonais aiment mettre dans leurs assiettes alors même qu’il est susceptible de libérer un poison mortel.

Mais revenons-en à notre tétrodon. Parce que ce qui nous intéresse aujourd’hui, ce sont les dessins qu’il trace au fond de l’eau, à même le sable. De véritables œuvres d’art sous-marines. Ici, un sillon ; là, de petites dunes. Le tout réalisé en nageant un peu sur le côté. Et surtout en frétillant beaucoup. À partir de sables de couleurs et de textures différentes. Sans oublier d’ajouter, deci delà, quelques petits coquillages que notre charmant petit poisson a préalablement croqué pour les réduire en miettes.

Pour vous en faire une bonne idée, pensez donc aux crop circles, ces cercles de culture dessinés dans les champs de céréales et que certains attribuent à des réalisations extraterrestres. Ils sont en réalité souvent réalisés à des fins artistiques. Ou parfois, dans un but publicitaire. Et c’est un peu aussi, l’objectif de notre poisson-globe, le Torquigener albomaculosus.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le jeu de la séduction

Oh ! bien sûr, il ne cherche pas à attirer de potentiels clients. Grâce à ces dessins, ce qu’il espère, c’est de parvenir à séduire sa belle ! Et il ne lésine pas sur les moyens. Ses sculptures sous-marines peuvent faire plus de deux mètres de diamètre. Pour un petit poisson de moins de douze centimètres de long, ce n’est pas rien quand même. D’ailleurs, il peut y consacrer jusqu’à neuf jours de son temps.

Vous vous demandez comment les chercheurs savent tout ça ? Simplement parce...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura