La bourse ferme dans 5 h 36 min
  • CAC 40

    7 108,86
    -85,30 (-1,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 248,76
    -50,85 (-1,18 %)
     
  • Dow Jones

    34 715,39
    -313,26 (-0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1342
    +0,0024 (+0,22 %)
     
  • Gold future

    1 835,10
    -7,50 (-0,41 %)
     
  • BTC-EUR

    34 400,30
    -2 960,57 (-7,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    922,45
    -72,81 (-7,32 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,16
    -1,39 (-1,62 %)
     
  • DAX

    15 697,36
    -214,97 (-1,35 %)
     
  • FTSE 100

    7 530,15
    -54,86 (-0,72 %)
     
  • Nasdaq

    14 154,02
    -186,23 (-1,30 %)
     
  • S&P 500

    4 482,73
    -50,03 (-1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3570
    -0,0030 (-0,22 %)
     

Bénin : ces « braconniers », « bandits » et « djihadistes » à contenir

·1 min de lecture
De nouvelles attaques meurtrières ont été perpétrées dans le nord du pays.
De nouvelles attaques meurtrières ont été perpétrées dans le nord du pays.

Une position de l?armée béninoise située dans le département de l?Alibori, à la frontière avec le Burkina Faso a été prise pour cible dans la nuit de mardi à mercredi et « un djihadiste a été abattu par nos forces », précise un message du colonel Fructueux Gbaguidi, chef d'état-major de l?armée de terre, adressé aux officiers béninois dont l?AFP s?est procuré une copie. La nuit suivante de mercredi à jeudi, une nouvelle attaque a visé cette fois-ci des soldats dans la région de Porga, dans le département de l?Atacora, toujours près de la frontière avec le Burkina Faso. Le bilan plus lourd, fait état de trois morts, dont deux militaires béninois et un assaillant, mais aussi plusieurs blessés.

Attaque menée par des « individus non identifiés »

Une attaque rare dans le pays ouest-africain, ont déclaré à l?AFP des sources militaires. « Nous avons perdu deux des nôtres. Nous avons également des soldats blessés qui sont actuellement soignés », a confirmé à l?AFP un officier de l?armée de terre. Dans un discours retransmis à la télévision nationale jeudi soir, le colonel Didier Ahouanvoedo, porte-parole de l?armée, a quant à lui évoqué une attaque menée par des « individus non identifiés » plutôt que par des djihadistes. « Des agents des forces de défense et de sécurité du Bénin en position de surveillance de la zone frontalière ont été pris à partie par des individus non identifiés », a-t-il affirmé. Il a par ailleurs confirmé la mort des deux militaires et d?un d [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles