Bénéteau : résultats annuels proche de l'équilibre

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
^REURUSD1 738,01-5,77

Le groupe Bénéteau a réalisé un résultat opérationnel 2011-2012 légèrement positif au cours de l'exercice 2011-2012 (0,2 ME) avec comme prévu des pertes dans la plaisance. Bénéteau avait enregistré un chiffre d'affaires annuel de 830,5 ME, en recul de 10% par rapport à la saison précédente.

L'activité Bateaux dégage un résultat opérationnel de -4,3 ME sur l'exercice 2011-2012. Ce niveau reflète principalement la baisse d'activité enregistrée sur le périmètre traditionnel, les marges du groupe ne bénéficiant pas encore pleinement des fruits de la forte croissance des ventes sur les axes de développement (+48% en 2012).

Le résultat opérationnel de l'activité Habitat atteint 4,5 ME sous l'effet de la perte enregistrée dans l'Habitat résidentiel et du ralentissement observé dans l'Habitat de loisirs à partir du mois d'avril qui a ramené son résultat opérationnel à 13,7 ME.

Le résultat net part du groupe s'établit à -0,7 ME après prise en compte d'un solde financier négatif de -4,3 ME, d'un produit d'impôt de 0,7 ME et de la quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence qui s'élève à 2,5 ME. Il est envisagé de proposer à l'Assemblée Générale du 1er février 2013 de ne pas distribuer de dividende.

Le groupe ayant poursuivi ses objectifs prioritaires en matière d'investissements (76,5 ME pour l'exercice), la trésorerie nette consolidée reste positive mais diminue à 36,5 ME au 31 août 2012 dont 14,8 ME d'actions d'autocontrôle.

Dans l'activité Bateaux, Bénéteau annonce avoir entamé les premiers salons d'automne "avec un succès non démenti des produits, et particulièrement de ses nouveautés". Plusieurs salons ont connu des niveaux de fréquentation qualifiés de "satisfaisants compte tenu de l'environnement économique toujours difficile". Après des baisses très marquées observées sur la saison 2012, notamment en Europe (Chicago Options: ^REURUSD - actualité) , certains marchés se montrent plus résilients et pourraient donc favoriser une certaine stabilité du marché nautique mondial pour la saison 2013. L'issue des salons d'hiver permettra de préciser ces tendances.

Bénéteau constate que l'activité Habitat est confrontée depuis la fin de saison 2012 à la dégradation de la conjoncture économique française. Dans ce contexte, les professionnels font preuve de grande prudence et tardent à confirmer leurs investissements pour la saison 2013.

Actualités relatives :