La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    53 509,59
    +1 838,82 (+3,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Bénéficiaires du RSA ou de l’ASPA, vers un accès facilité à la complémentaire santé solidaire ?

·1 min de lecture

Rendre plus accessible des aides dont les critères d’éligibilité étaient devenus illisibles. Voilà l’objectif principal de la complémentaire santé solidaire (CSS) mise en place au 1er novembre 2019. Issue de la fusion de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et de l’aide à la complémentaire santé (ACS), la CSS avait pour objectif de protéger à terme 10 millions de personnes. L’objectif était ambitieux, et l’exécutif insistait sur la lutte contre le non-recours.

C’est ainsi que le gouvernement, dans son projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2022, prévoit de faciliter l’attribution de cette aide sociale pour les bénéficiaires de minimas sociaux qui y sont automatiquement éligibles compte tenu de leurs ressources. Les ménages touchant le revenu de solidarité active (RSA) bénéficieront ainsi automatiquement de la CSS, sans aucune démarche préalable de leur part (sauf refus explicite). En se laissant une marge de refus, l’exécutif table dès lors sur un taux de recours de 95% chez cette population d’ici 2025.

Quant aux bénéficiaires de l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), aussi appelé minimum vieillesse, les démarches ne seront pas automatisées mais seulement simplifiées. “Ils bénéficieront d’une présomption de droits à la complémentaire santé solidaire avec participation financière”, précise le PLFSS. Concrètement, une fois l’ASPA touchée par le ménage ou l’individu, les caisses d’Assurance maladie et les éventuelles complémentaires (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Impayés de pensions alimentaires : la fin de la galère en 2022 ?
Ces banques qui font la chasse aux PEL
Ed Sheeran mise sur la blockchain face au marché noir pour son concert au Stade de France
Sécheresse, pièces détachées… dès 2023, vos cotisations d’assurance risquent de bondir
Mutuelle : bonne nouvelle pour les clients de la Matmut

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles