Marchés français ouverture 3 h 16 min
  • Dow Jones

    34 589,77
    +737,24 (+2,18 %)
     
  • Nasdaq

    11 468,00
    +484,22 (+4,41 %)
     
  • Nikkei 225

    28 269,02
    +300,03 (+1,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0443
    +0,0035 (+0,33 %)
     
  • HANG SENG

    18 895,51
    +298,28 (+1,60 %)
     
  • BTC-EUR

    16 423,78
    +146,73 (+0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    406,26
    +5,56 (+1,39 %)
     
  • S&P 500

    4 080,11
    +122,48 (+3,09 %)
     

Les bénéfices de BMW augmentent de 23% au dernier trimestre

Laurent Sanson

Au total, le groupe a vendu plus de 128.000 véhicules électriques depuis le début de l'année, soit "plus du double par rapport à la même période en 2021".

Le constructeur allemand de voitures haut de gamme BMW a fait état jeudi d'une hausse de son bénéfice net de 23% au troisième trimestre, profitant notamment de prix élevés, et a confirmé ses objectifs annuels. Le bénéfice net a atteint 3,17 milliards d'euros entre juillet et septembre tandis que le groupe voit son chiffre d'affaires augmenter de 35,3%, à 37,18 milliards d'euros.

Des prix élevés et un effet comptable lié à la réorganisation de ses activités en Chine ont contribué à ce résultat alors que les ventes de voitures ont stagné (-0,9%), indique BMW dans un communiqué. BMW s'assure ainsi un résultat opérationnel en hausse de 28%, à 3,68 milliards d'euros au troisième trimestre.

Tensions d'approvisionnement

Cette stratégie "devrait partiellement compenser la légère baisse attendue des livraisons et la hausse des prix des matières premières et de l'énergie", indique le groupe, confirmant ses prévisions de marge opérationnelle entre 7 et 9% pour l'année.

"Au cours des neuf premiers mois de l'année, et en particulier au troisième trimestre, la hausse des coûts des matériaux et de la logistique" a eu un "impact" sur l'EBIT de la branche automobile, explique BMW, qui parvient tout de même à dégager un résultat d'exploitation de 2,87 milliards d’euros sur ce segment (+63,6%).

"Cela reflète principalement la disponibilité limitée des semi-conducteurs et les perturbations de la chaîne d'approvisionnement, ainsi que la hausse des prix des matières premières et de l'énergie", ajoute le communiqué alors que la guerre en Ukraine a provoqué une baisse des livraisons de gaz russe en Europe et la flambée des prix de l'énergie.

Deux fois plus d'électrique

BMW ne s'attend pas à ce que les pénuries d'approvisionnement en énergie viennent perturber sa production cette année. Mais l'inflation élevée et les hausses de taux d'intérêt entraînent une "détérioration des conditions pour les consommateurs, ce qui aura un impact sur leur comportent d'achat au cours des prochains mois", p[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi