La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    36 229,62
    -3 148,20 (-7,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3922
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Bénéfice net en chute libre pour HSBC, qui va se recentrer sur l'Asie

·2 min de lecture

Cap sur l'Est pour HSBC. La banque britannique a confirmé, mardi 23 février, vouloir accélérer son recentrage sur l'Asie, et ce, malgré les tensions entre la Chine et les pays occidentaux. Le géant a également fait état d'un plongeon de 35% de son bénéfice annuel, sonné par la pandémie. Le bénéfice net annuel est ressorti en 2020 à 3,9 milliards de dollars, contre 5,9 milliards un an plus tôt, un recul expliqué par des pertes sur crédit et des charges de dépréciation plus élevées que prévu. "La pandémie a affecté de façon inévitable notre performance financière en 2020", a expliqué Noel Quinn, qui avait été confirmé en mars au poste de directeur général après l'éviction surprise de John Flint en août 2019. "L'arrêt de l'essentiel de l'économie mondiale au premier semestre a entraîné une forte hausse des pertes sur crédit, et les baisses de taux d'intérêt ont réduit le chiffre d'affaires des secteurs sensibles à l'évolution des taux."

Ces résultats interviennent alors que le géant bancaire qui a toujours eu un pied en Europe et l'autre en Asie a choisi de renforcer son ancrage asiatique. Sous la houlette de M. Quinn, la banque qui affichait encore en 2018 un bénéfice net de 12,6 milliards de dollars a décidé de supprimer 35.000 emplois et de réduire la voilure aux Etats-Unis et en Europe. "Nous avons l'intention de nous concentrer davantage sur les zones où nous sommes les plus forts, d'augmenter et d'accélérer nos investissements, et de continuer à progresser dans la transformation de nos secteurs sous-performants", a réaffirmé mardi M. Quinn. La banque a spécifiquement mentionné ses marchés en Asie du Sud-Est, de même que Singapour, la Chine, Hong Kong et le Moyen-Orient.

>> A lire - HSBC France sabre 1 emploi sur 3 dans la banque d’investissement

HSBC réalise 90% de ses bénéfices en Asie, où la Chine comme Hong Kong sont des marchés cruciaux. En plus du ralentissement économique induit par la pandémie, la banque a dû faire face ces deux dernières années au défi géopolitique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Macif va racheter Aviva France pour 3,2 milliards d'euros
Cdiscount lourdement sanctionné pour manquements en matière d’information de ses clients
Vaccination en entreprise : ce sera possible dès jeudi
Le PDG de Carrefour contre l’idée de taxer ceux qui ont bénéficié de la crise
Le Covid-19 a eu moins d'impact sur les dividendes que la crise de 2008