La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 792,67
    -323,73 (-0,92 %)
     
  • Nasdaq

    14 780,53
    +19,24 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1844
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    33 574,59
    +1 060,96 (+3,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    977,06
    +50,30 (+5,43 %)
     
  • S&P 500

    4 402,66
    -20,49 (-0,46 %)
     

Bénédicte Durand: "La nouvelle procédure d'admission de Sciences Po augmente la diversité et la sélectivité"

·2 min de lecture

EXCLUSIF- Le nouvel examen d’admission à Sciences Po, mis en place cette année, devait permettre d’améliorer la diversité géographique et sociale des étudiants. Bénédicte Durand, l’administratrice provisoire de la grande école dévoile les premiers résultats sur cette nouvelle promotion.

Challenges- était très attendu avec sa nouvelle procédure de recrutement des bacheliers. Pourquoi avoir changé les règles?

Bénédicte Durand- Cette réforme de l’entrée en premier cycle, initiée il y a cinq ans, avait pour but de relancer la diversification de nos candidats. Car nous constations un essoufflement depuis la mise en place des conventions éducation prioritaire (CEP) en 2000, notamment avec des politiques de contournement de la part des familles au sein des établissement partenaires. La diversité du vivier d’élèves ne progressait plus. Il demeurait une forme d’auto-censure de certains bacheliers, sans parler des prépas organisées dans certains lycées, ou par des instituts privés souvent très coûteux. La réforme du baccalauréat et notre intégration à étaient le bon moment pour faire évoluer le processus de recrutement.

Lire aussi

La suppression des épreuves écrites a été très commentée: il y aurait un risque de tirer le niveau vers le bas…

L’idée était de simplifier la procédure et la durée du concours, qui profitaient surtout à des publics initiés, tout en maintenant cette tension entre l’excellence et la démocratisation que Sciences Po souhaite incarner. Malgré le Covid qui a perturbé l’année de terminale, le nombre de candidatures a plus que doublé, avec plus de 15.000 dossiers examinés au total pour l’entrée en premier cycle sur Parcoursup. Parmi eux, 793 élèves ont été admis, hors recrutements internationaux, doubles diplômes et CEP, avec un taux de sélectivité record de 6,6%. Outre les notes du bac, la performance scolaire et la réalisation de trois écrits personnels dont la lettre de motivation, l’oral réalisé à distance a permis à des jeunes de toute la France de se présenter sans avoir à se déplacer. En moyenne, les élèves admis ont obtenu la note de 72 points sur 80, avec une fourchette qui va de 65 à 79.

L’objectif de diversification des profils est-il atteint?

C’est certain. Nous avions pris soin d’écrire à chaque proviseur de lycée en France [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles