La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 160,85
    -33,45 (-0,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

AZA Finance publie une correction à l’inclusion erronée dans le dépôt de faillite du Chapitre 11 de FTX

LONDRES, November 12, 2022--(BUSINESS WIRE)--Déclaration d’Elizabeth Rossiello, PDG et fondatrice d’AZA Finance, sur le dossier de faillite du Chapitre 11 de FTX :

« J’ai été choquée et déçue d’apprendre que FTX a nommé BTC Africa S.A. et d’autres entités d’AZA Finance dans son dossier de faillite du Chapitre 11 aujourd’hui. Pour être claire : les entités d’AZA Finance ne sont pas affectées par la faillite de FTX et nous prenons des mesures pour corriger les documents judiciaires erronés.

AZA Finance est une société de technologie financière mondiale de paiements et de change. Fondée en 2013 sous le nom de BitPesa, nous permettons aux entreprises du monde entier et en Afrique de transférer de l’argent, d’échanger des devises, d’effectuer des paiements et de régler facilement dans toutes les principales devises africaines et du G20 (y compris certaines devises numériques). AZA Finance est agréé dans plusieurs juridictions en tant que fournisseur de paiements. Nous ne détenons pas et n’avons jamais détenu de fonds des clients. Moins de 10 % de nos transactions dans l’ensemble de nos entités se font par l’intermédiaire de monnaies numériques.

Plus tôt cette année, nous avons annoncé un partenariat commercial avec FTX Africa pour étendre le web3 en Afrique en les aidant à construire des rails de paiement réglementés, sûrs et à faible coût, ainsi que d’autres initiatives discutées mais pas encore lancées, telles que des collections de NFT d’artistes africains.

Ce faisant, FTX Africa est devenu un client d’AZA Finance, utilisant d’abord notre infrastructure stable et efficace pour payer un petit nombre de clients en Afrique. Cependant, ni FTX ni aucune de ses entités associées ne possède ou ne contrôle AZA Finance ou nos entités, y compris BTC Africa SA. Nos entités ne font pas partie de la faillite de FTX. Dans sa hâte désorganisée, FTX a répertorié par erreur nos entités dans son dossier de mise en faillite.

Pour plus de clarté, nos entités qui ne font pas partie de la faillite de FTX comprennent :

  • B Transfer Services Limited UK

  • Exchange4Free Limited UK

  • BTC Africa SA

  • BT Payment Services Ghana Limited

  • BT Payment Services Nigeria Limited

  • BT Payment Services Uganda Limited/B Transfer Services

  • BT Payment Services South Africa PTy

  • TransferZero

  • B For Transfer Egypt

  • B Transfer Services Ltd UAE

  • BitPesa Kenya Ltd

  • BitPesa Senegal Ltd

  • BitPesa South Africa

  • BitPesa Tanzania Ltd

  • BitPesa Uganda Ltd

  • BitPesa RDC SARL

  • BTPesa Nigeria Limited

  • BTSL Limited Tanzania

  • Exchange4Free Seychellen

  • Exchange4Free Australia Br.

  • Exchange4Free Swiss Br.

  • Exchange4Free SouthAfrica Br.

  • FinFax Company Limited

Ces entités ne sont en aucun cas impactées par la faillite de FTX. AZA Finance, nos entités et nos activités restent indépendantes et non affectées.

AZA Finance est et a été l’une des premières sociétés de technologie financière à se lancer à partir de Nairobi, au Kenya, et le premier bureau de change au monde à aussi échanger de la cryptomonnaie contre de l’argent mobile. La volatilité n’est pas quelque chose qui nous surprend ou nous affecte. Nous sommes tristes de voir une grande marque échouer et nous exhortons toutes les sociétés de technologie financière et institutions financières à adhérer à la réglementation mondiale et aux meilleures pratiques de l’industrie. »

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20221111005574/fr/

Contacts

Rachel Pipan, Communication
rachel@azafinance.com