La bourse est fermée

Axa va indemniser des "centaines" de restaurateurs

Le groupe d'assurances Axa a trouvé un accord avec plusieurs centaines de restaurateurs pour indemniser "une partie substantielle" de leurs pertes d'exploitation liées à la crise du Covid-19, a annoncé mardi 30 juin son patron Thomas Buberl. Le secteur de la restauration "représente 20.000 contrats sur nos sept millions d'assurés et nos 300.000 contrats d'entreprises en France. Très peu d'entre eux étaient assurés contre le risque de perte d'exploitation sans dommage. Pour eux nous avons mis en place des mesures de solidarité extra-contractuelles", a-t-déclaré lors de l'assemblée générale du groupe. Toutefois, "une petite minorité des contrats n'était pas 100% claires dans leur formulation. Dans ce cas, nous avons privilégié le dialogue pour trouver des solutions", a-t-il ajouté.

"Nous avons trouvé un accord avec plusieurs centaines de ces restaurateurs pour qu'on puisse couvrir une partie substantielle de leurs frais et nous allons continuer ce dialogue pour travailler avec chaque restaurateur pour trouver une solution en cas de contrat qui n'était pas clair", a poursuivi Thomas Buberl. Cette annonce intervient après que plusieurs restaurateurs clients d'Axa ont attaqué l'assureur en justice, lui reprochant de refuser d'indemniser leurs pertes d'exploitation dues au confinement.

>> A lire aussi - Les assureurs ne pourront pas rembourser entièrement les entreprises

La semaine passée, le restaurateur parisien Stéphane Manigold et son assureur Axa ont annoncé mardi avoir trouvé un accord, mettant un terme à un différend très médiatisé concernant l'indemnisation de ces pertes. A l'issue d'une procédure d'urgence en référé fin mai, le tribunal de commerce de Paris avait donné raison au restaurateur, qui estimait qu'Axa se soustrayait à ses obligations concernant les quatre établissements qu'il dirige à Paris.

>> A lire aussi - Axa vs Manigold : un accord trouvé entre l'assureur et le restaurateur

D'autres contentieux, en revanche, perdurent. Dans une autre procédure, le juge

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Puy du fou, Parc Astérix ... la recette de nos parcs d'attraction pour se remettre de la crise
Harcèlement : pactole en vue pour les victimes d’Harvey Weinstein
Le CAC 40 à l’arrêt, bientôt 100.000 nouveaux cas de coronavirus par jour aux Etats-Unis ?
Airbus : 2.000 emplois pourraient être sauvés par les aides de la France, selon Djebbari
Peu de femmes, plutôt RN ou LFI... le Top 10 des “‘mangeurs de micro”