La bourse ferme dans 8 h 3 min
  • CAC 40

    6 312,38
    +13,74 (+0,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 677,10
    +29,54 (+0,81 %)
     
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,0688
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    1 845,40
    -0,90 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    27 738,56
    -329,47 (-1,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    654,08
    -16,92 (-2,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,78
    +0,45 (+0,41 %)
     
  • DAX

    14 045,58
    +37,65 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 520,88
    -1,87 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 023,99
    -147,28 (-0,73 %)
     
  • GBP/USD

    1,2591
    +0,0012 (+0,10 %)
     

Avortement, Russie, État de droit: ce qu'il faut retenir du discours de Macron au Parlement européen

·5 min de lecture

Le chef de l'État s'est exprimé devant les députés européens à Strasbourg ce mercredi, à l'orée de la présidence française de l'Union européenne.

Prévu pour durer une vingtaine de minutes, Emmanuel Macron s'est exprimé pendant près d'une demi-heure devant l'hémicycle du Parlement européen ce mercredi, à l'occasion du début de la présidence française de l'Union européenne. Un événement qui se produit toutes les 13 années, qui a commencé le 1er janvier et durera jusqu'au 30 juin prochain.

A Strasbourg, face à des bancs clairsemés en raison du Covid-19 et de jauges établies dans l'institution européenne, Emmanuel Macron s'est attaché à parler d'Europe, dans un discours qui intervient à quelques semaines de l'élection présidentielle française, à laquelle il n'est pas officiellement candidat à ce stade.

"L'Europe a tenu la barre durant la pandémie"

Saluant ce Parlement "qui exprime à Strasbourg la volonté de nos peuples rassemblés", Emmanuel Macron a souligné d'emblée le rôle de l'Union européenne durant la pandémie de Covid-19, toujours en cours,

"Cette Europe qui a tenu fermement la barre pendant la pandémie, qu'il s'agisse des vaccins ou de la relance économique", a défendu le président français.

"C'est aussi un rapport à la solidarité unique au monde", a salué plus tard dans son discours Emmanuel Macron. "C'est la solidarité qui nous a permis depuis deux ans de sauver des vies", a-t-il ajouté.

"L'État de droit est notre trésor"

"Notre construction européenne repose sur trois grandes promesses: une promesse de démocratie, qui est née sur notre continent, réinventée sur notre continent et revivifiée ces 70 dernières années, une promesse de progrès partagée par tous, et une promesse de paix. Elle a tenu cette promesse durant sept décennies", a fait valoir Emmanuel Macron ce mercredi, mettant en garde contre "le retour du tragique dans l'Histoire".

Saluant le modèle démocrate, "notre singularité d'Européens", Emmanuel Macron a souligné que "nous sommes cette génération qui redécouvre la précarité de l'État de droit et des valeurs démocratiques".

"La présidence française portera, avec l'Allemagne, le droit d'initiative législative pour votre Parlement", a ajouté le dirigeant, applaudi dans l'Hémicycle.

Dans la veine du "combat pour l'État de droit", le président français a également défendu l'"idée simple qu'il est des droits universels de l'Homme qui doivent être protégés des fièvres".

"La fin de l'État de droit, c'est le règne de l'arbitraire", a mis en garde Emmanuel Macron.

"L'État de droit est notre trésor", a-t-il ajouté.

Consacrer le droit à l'avortement dans les textes européens

"Dans cet esprit (de défense de l'Etat de droit, NDLR), je souhaite que l'on consolide nos valeurs d'Européens", a poursuivi Emmanuel Macron ce mercredi.

"20 ans après la proclamation de notre Charte des droits fondamentaux, je souhaite que nous puissions actualiser cette Charte, notamment pour être plus explicite sur la protection de l'environnement ou la reconnaissance du droit à l'avortement", a déclaré Emmanuel Macron.

Une proposition qui intervient au lendemain de l'élection de la Maltaise Roberta Metsola, conservatrice anti-avortement à la tête du Parlement européen, tandis que la Pologne interdit quasiment ce droit.

"Ouvrons ce débat librement avec nos concitoyens", a exhorté Emmanuel Macron.

Une initiative sur la sécurité européenne va être proposée à la Russie

"Nous veillerons à ce que l'Europe fasse entendre sa voix, unique et forte", a également argué Emmanuel Macron.

"Ces prochaines semaines doivent nous conduire à faire aboutir une proposition européenne bâtissant un nouvel ordre de sécurité et de stabilité européen", a poursuivi le président français.

"Nous devons le construire entre Européens, puis le partager avec nos alliés dans le cadre de l'Otan, et ensuite le proposer à la négociation à la Russie", a-t-il exposé.

Emmanuel Macron a aussi appelé à "rechercher une solution politique en Ukraine, qui reste le fait générateur des tensions actuelles".

"Refonder le partenariat avec l'Afrique"

"En lien avec Charles Michel et Ursula von der Leyen, nous avons ainsi souhaité que nous puissions tenir un sommet au mois de février afin de refonder notre partenariat avec le continent africain", a annoncé Emmanuel Macron

Un partenariat notamment dans le cadre de la pandémie, Emmanuel Macron annonçant que "700 millions de doses auront été distribuées d'ici juin 2022", mais pas seulement, le président prônant aussi le fait de "réinventer une nouvelle alliance avec le continent, d'abord à travers un New Deal économique et financier avec l'Afrique".

L'Europe a "le devoir de proposer une nouvelle alliance au continent africain, les destins des deux rives de la Méditerranée sont liés", a fait valoir Emmanuel Macron. "Nous ne pouvons aborder décemment le sujet des migrations sans traiter les causes profondes", a-t-il soutenu, ajoutant que "c'est en Afrique que se joue une partie du bouleversement du monde".

"Passer de l'intention aux actes" pour le climat

"L'Europe est le lieu où, à Paris, en 2015, s'est levée une conscience climatique universelle. Elle est le continent qui avec l'objectif de neutralité carbone en 2050, s'est donné le premier les objectifs les plus ambitieux de la planète. Désormais, nous avons à passer de l'intention aux actes", a déclaré Emmanuel Macron, indiquant vouloir pour cela "transformer nos industries, investir dans les technologies du futur".

Les relations entre Europe et Royaume-Uni doivent "retrouver le chemin de la confiance"

"L'Europe et le Royaume-Uni doivent aussi retrouver le chemin de la confiance", a aussi fait valoir Emmanuel Macron.

"Rien ne remettra en cause le lien d'amitié qui nous lie au peuple britannique", a-t-il souligné, "mais pour suivre ce cheminement commun, après le Brexit, suppose du gouvernement britannique qu'il s'engage de bonne foi dans le respect des accords conclus avec notre Union", a ajouté le dirigeant.

"L'Europe doit s'armer pour assurer son indépendance"

Emmanuel Macron a également évoqué le défi des "sécurités", pour "apporter une réponse (...) face aux désordres politiques, à la menace terroriste, aux attaques cyber, aux migrations irrégulières".

"L'Europe doit s'armer, non pas par défiance vis-à-vis des autres puissances, mais pour assurer son indépendance dans ce monde de violence, pour ne pas subir le choix des autres, pour être libre", a argué Emmanuel Macron.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Présidence française du Conseil de l'UE : un programme ambitieux qui coïncide avec l'élection présidentielle

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles