La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    30 495,73
    +948,09 (+3,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Avocats d'affaires: la vérité sur la crise de la maison Fidal

·2 min de lecture

En rupture avec KPMG, le cabinet d’avocats d’affaires est concurrencé par son ex-allié et d’anciens associés. Son plan d’économies semble contre-productif.

Fidal fait figure d’exception dans un monde du conseil dominé par les Anglo-Saxons. Pour son centenaire en 2022, le cabinet d’avocats d’affaires continuera de célébrer son leadership sur le marché français. Mais le modèle qui a fait son succès, bâti sur un ancrage fort dans les territoires, avec un réseau de 90 bureaux locaux, allié à des experts référents dans leurs spécialités, est très ébranlé. L’activité peine à se redresser et les départs augmentent.

Le coup de semonce est venu en 2019 de son plus proche partenaire, KPMG. Après des années de collaboration fructueuse, celui qui compte parmi les quatre géants mondiaux de l’audit propose à Fidal de devenir "member firm". Fort d’une croissance de 8% et soucieux d’éviter des conflits d’intérêts qui réduiraient le potentiel du cabinet, Yves de Sevin et Régis Lassabe, à la tête de Fidal, disent non. KPMG débauche alors une centaine d’avocats de son ex-partenaire pour constituer l’ossature d’un cabinet concurrent: KPMG Avocats.

Poids des régions

La déflagration a provoqué une perte d’expertise et de chiffre d’affaires. Mais pas seulement. "Après les départs, la direction a proposé de réagir avec une stratégie de croissance forte, faite d’acquisitions et de recrutement de talents, qui aurait permis de redresser la barre, expose un ancien avocat associé. Les dirigeants en régions s’y sont opposés." Entre avocats, les associations fonctionnent au consensus. Chez Fidal, chaque inflexion est pesée au trébuchet et entraîne des échanges entre les 500 associés. Résultat: quelques mois avant l’assemblée générale de mars 2020, une campagne autour d’un coup de frein sur les dépenses est pilotée par , le directeur de la région Aquitaine Atlantique. La direction précédente, accusée de ne pas avoir anticipé la déflagration KPMG, s’efface.

Dès lors, une stratégie d’économies est menée partout: les locaux, le personnel administratif, les spécialités non rentables, car en développement. Le siège de l’avenue Kléber à Paris, emblématique[...]

Lire la suite sur challenges.fr