Publicité
Marchés français ouverture 1 h 56 min
  • Dow Jones

    38 972,41
    -96,82 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    16 035,30
    +59,05 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    39 203,93
    -35,59 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0832
    -0,0016 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    16 691,23
    -99,57 (-0,59 %)
     
  • Bitcoin EUR

    52 759,82
    +909,20 (+1,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 078,18
    +8,65 (+0,17 %)
     

Avion : cette astuce méconnue et osée permet de payer ses billets moins cher

Avion : cette astuce méconnue et osée permet de payer ses billets moins cher (Crédit : Getty Images) (Getty Images)

MIEUX DÉPENSER - Connaissez-vous le "skiplagging", cette technique qui agace les compagnies aériennes et permet de payer ses billets d’avions moins cher ?

Prendre l’avion coûte toujours plus cher. En moyenne, la hausse est de 24% sur un an d’après la direction générale de l’aviation civile. La pénurie d’avions et de pilotes à cause de la crise Covid et la flambée du prix du kérosène expliquent cette inflation à deux chiffres du prix des billets. Si certaines techniques bien connues existent pour voler à petit prix (comparateurs de vol, navigation privée, éviter le week-end…), une astuce méconnue a déjà fait ses preuves.

À LIRE AUSSI >> Vacances : 5 astuces faciles à appliquer pour payer son billet d’avion moins cher

Avec l’inflation, le "skiplagging" gagne en popularité. Cette technique consiste à réserver un vol multi-destinations, descendre à l’escale et ne jamais remonter. Si cette méthode peut s’avérer contre-intuitive, elle peut se révéler très intéressante financièrement. La raison ? Il n’est pas rare que les compagnies aériennes proposent des tarifs ultra-compétitifs sur les billets multi-destinations et, à l’inverse, fassent grimper les prix pour les vols directs.

Lufthansa et United Airlines ont déjà porté plainte

Bien sûr, cela ne marche que si vous n’enregistrez pas de bagages en soute. Dire que cette manière de procéder ne plaît pas du coup aux différentes compagnies aériennes est un euphémisme. En 2014, United Airlines et son partenaire Orbitz ont engagé des poursuites judiciaires contre un Américain de 22 ans qui expliquait aux passagers comment payer moins cher grâce à cette faille sur son site internet. Le jeune homme a eu gain de cause et ne se cache pas. "Nos vols sont tellement bon marché qu’United nous a poursuivis en justice… mais nous avons gagné", peut-on lire sur la page d’accueil de Skiplagged.

Cinq ans plus tard, un passager norvégien a économisé plus de 2 000 euros grâce à cette astuce. Comment ? En réservant un vol aller-retour entre Oslo (Norvège) et Seattle (États-Unis) via Francfort (Allemagne) avec Lufthansa. Le voyageur téméraire a pris le risque de s'arrêter en Allemagne sans jamais traverser l’Atlantique. "La compagnie allemande a considéré que ce passager avait violé ses conditions générales de vente et lui a réclamé en justice un dédommagement de 2 112 euros", relate à l'époque BFMTV. Le Norvégien avait payé son billet 657 au lieu de 2 769 euros. Là encore, le transporteur a été débouté.

À LIRE AUSSI >> Quelle est la meilleure compagnie aérienne au monde en 2023 ?

Si, pour l’heure, les passagers obtiennent gain de cause auprès de la justice, cette pratique n’est pas sans risque. Surtout pour les récidivistes. Sur la chaîne américaine ABC, Henry Harteveldt, analyste du secteur aérien, met en garde contre les risques : "Cette technique est un pari très osé car si vous, ou un membre de votre famille, se fait attraper, vous pourriez avoir de gros ennuis avec la compagnie aérienne. Je ne suis pas sûr que le jeu en vaille la chandelle même avec les tarifs aériens très élevés que nous voyons actuellement."

VIDÉO - La veille de son départ, il apprend qu'il est interdit d'avion pour 10 ans sur easyJet