La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 168,09
    -129,64 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 542,12
    +2,82 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    27 011,33
    -120,01 (-0,44 %)
     
  • EUR/USD

    1,1240
    -0,0066 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 289,90
    +46,29 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    32 819,34
    -4,35 (-0,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    843,62
    -12,19 (-1,42 %)
     
  • S&P 500

    4 349,93
    -6,52 (-0,15 %)
     

Autotests: les pharmacies vent debout contre les grandes surfaces

·2 min de lecture

Le gouvernement a annoncé au Journal officiel, mardi 28 décembre, l’autorisation pour les grandes surfaces de vendre des autotests détectant le Covid-19 jusqu’au 31 janvier 2022. La décision, fermement dénoncée par les syndicats de pharmaciens, ravive leur conflit latent avec la grande distribution.

Pierre-Olivier Variot ne décolère pas : “C’est du grand n’importe quoi!”. La cause de la colère du président de l’Union de syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) ? La décision du gouvernement, annoncée au Journal officiel, ce mardi 28 décembre, d’autoriser les enseignes de la grande distribution à vendre jusqu’au 31 janvier 2022 des autotests dépistant le Covid-19. Un choix qui ravive de vieux conflits entre grandes surfaces et pharmacies sur la vente de produits de santé.

“On considère que c’est un soin et les grandes enseignes considèrent que c’est une marchandise”, tranche Philippe Besset, président de l’autre grand syndicat de pharmaciens, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), qui craint une démobilisation des professionnels, “très sensibles sur ce sujet”. Son inquiétude : que la grande distribution profite du contexte pandémique pour faire des bénéfices sur des produits de santé.

Entre deux et cinq euros le test

Du côté des grandes enseignes, beaucoup se défendent, évoquant une vente à prix coûtant contrairement aux tarifs pratiqués dans la plupart des officines. C’est le cas de Carrefour, de Leclerc (qui communique sur un prix de 1,95 euro l'unité), ou de Système U. Auchan et Casino n’ont pas arrêté leurs décisions, mais évoquent aussi cette possibilité. Thierry Desouches, porte-parole de Système U s'amuse : “Tous les distributeurs vont se retrouver sur le marché et chacun va dire les vendre à prix coûtant, c’est de bonne guerre.” Le représentant de Système U, pour donner un ordre de grandeur, évoque les prix de vente dans les grandes surfaces allemandes: entre deux et cinq euros, mais il reconnaît que le prix dépendra des stocks disponibles. Pierre-Olivier Variot de l'USPO conteste toute motivation économique dans sa vive contestation de la mesure, décrivant “une marge pas énorme” des pharmaciens sur les autotests. Le prix de vente plafond de ceux-ci est actuellement limité à 5,20 euros l'unité. 80.000 s'en sont écoulés chaque jour la semaine précédant Noël.

Christophe Le Gall, président de l’Union nationale des pharmacie[...]

Lire la suite sur challenges.fr

VIDÉO - Covid-19 en France : record de tests de dépistage à l'approche des fêtes

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles