La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 633,94
    +202,93 (+0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Les autos hybrides rechargeables rattrapent les électriques en France

·2 min de lecture

Les hybrides rechargeables, que l'Elysée veut sauver, représentent désormais une part du marché auto équivalente à celle des électriques dans l’Hexagone. Soit 7,8%. Les Peugeot 3008 et 508 sont même choisies dans leur version rechargeable par 17,4% des clients.

. Logique: les constructeurs français en sont de grands producteurs. Les rechargeables ont représenté, sur les six premiers mois de l’année, une part du marché auto équivalente à celle des électriques dans l’Hexagone. Soit 7,8% (2,8% sur le premiers semestre 2020, 0,7% en 2019), d’après le CCFA (Comité des constructeurs français). Une première. Les 3008 et 508 sont même choisies dans leur version hybride rechargeable par 17,4% des clients hexagonaux. Et cela pourrait être plus, selon Peugeot, ces véhicules étant particulièrement frappés par la pénurie actuelle de composants électroniques.

La Commission européenne doit remettre sa proposition, mercredi 14 juillet, de nouvelles normes archi-contraignantes en matière de CO2. Bruxelles envisage la suppression complète des émissions automobiles (du moins en théorie) à partir de 2035. Les véhicules électriques neufs deviendraient de facto les seuls autorisés à la vente. Paris n’est pas contre, mais veut tout de même inclure dans les véhicules dits propres les hybrides rechargeables. "Il y a une volonté forte de garder les hybrides rechargeables à horizon 2035", indiquait lundi un conseiller de l’Elysée à quelques journalistes.

Véhicules bâtards et paradoxaux

Les hybrides rechargeables sont une catégorie de véhicules bâtards, totalement aberrants d’un point de vue efficacité technique, nés pour des raisons politico-écologiques. Il s’agit en effet de véhicules mixtes, mus essentiellement par un moteur thermique classique, avec l’appoint d’un ou plusieurs moteurs électriques. A la différence des hybrides simples, les rechargeables sont extrêmement sophistiqués puisqu’ils embarquent généralement 200 kilos de batteries ou plus, de façon à disposer d’une autonomie en mode électrique de 30 à 50 kilomètres selon les modèles et les utilisations (1 à 2 pour les hybrides simples). Avantage: fonctionnant à l’essence et à l’électricité, ils résolvent le casse-tête des électriques purs, à savoir le manque de points de recharge et le t[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles