La bourse ferme dans 1 h 40 min
  • CAC 40

    6 675,55
    -12,24 (-0,18 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 932,68
    -6,51 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    33 537,28
    -59,06 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0523
    +0,0054 (+0,52 %)
     
  • Gold future

    1 797,00
    +14,60 (+0,82 %)
     
  • BTC-EUR

    16 012,94
    -244,12 (-1,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    395,83
    -6,20 (-1,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,85
    +0,60 (+0,81 %)
     
  • DAX

    14 310,36
    -32,83 (-0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 522,71
    +1,32 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    10 945,88
    -69,01 (-0,63 %)
     
  • S&P 500

    3 930,59
    -10,67 (-0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    27 686,40
    -199,47 (-0,72 %)
     
  • HANG SENG

    18 814,82
    -626,36 (-3,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,2207
    +0,0073 (+0,60 %)
     

Autoroute en flux libre : payer sans s’arrêter, pour moins polluer

Avec retard sur ses voisins, la France adopte le péage en flux libre, qui supprime la barrière. La première autoroute du genre ouvre ce 4 novembre dans l’Allier. A la clé, gains de temps et de place, ainsi qu’économies de carburant et de carbone.

C’était une condition posée par l’État pour concéder à la société Aliae l’exploitation de la toute nouvelle autoroute A79 : l’instauration d’un système de péage en flux libre, sans aucune barrière ni arrêt. Cette filiale de la société d'autoroutes APRR (dont le géant français du BTP Eiffage est actionnaire majoritaire) s’est donc inspirée de ce qui se fait à l’étranger, où ce mode de paiement numérique existe depuis de nombreuses années déjà.

Le premier péage sans barrière est entré en service le 13 février 2019 en Indre-et-Loire, à la sortie Tours Nord de l'autoroute A10. Mais la première autoroute entièrement en flux libre est officiellement l’A79, née de l’élargissement et de la transformation de l’ancienne route nationale N79. Un itinéraire réputé particulièrement accidentogène, qui relie Montmarault (Allier) et Digoin (Saône-et-Loire).

Moins de carbone émis et moins de temps perdu

A compter de ce vendredi 4 novembre 2022, les usagers de la toute nouvelle autoroute A79 n’ont plus besoin ni de ralentir ni de s’arrêter : leur immatriculation et leur abonnement sont automatiquement identifiés par le simple fait de passer sous des portiques dotés de caméras et de capteurs. Seules les barrières de péage d'entrée et de sortie de l'A71, à laquelle la nouvelle A79 est reliée, sont maintenues.

Boulay-Varize, sur l\'autoroute A4 : principe du péage en flux libre, sans aucune barrière ni arrêt.  Crédit : Image © Sanef
Boulay-Varize, sur l\'autoroute A4 : principe du péage en flux libre, sans aucune barrière ni arrêt. Crédit : Image © Sanef

L’objectif du péage en flux libre est de réaliser ce que le badge de télépéage ne sait pas faire : faciliter l’écoulement du flot de véhicules et empêcher la formation de bouchons. Car là où le télépéage requiert la présence d’une barrière, devant laquelle le véhicule doit ralentir, l’autoroute en flux libre permet le maintien de la vitesse maximale autorisée de 130 km/h. De quoi économiser du carburant et réduire les émissions de carbone.

Le péage en flux libre n’est pas l’arrêt de mort du télépéage

Avantage supplémentaire, la suppression des gares de péage concourt à préserver les sols. Rien que pour l’A79, quelque "16 hectares de surface" auraient ainsi échappé au goudron et[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi