Marchés français ouverture 7 h 6 min
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 828,23
    -397,85 (-1,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,0513
    -0,0015 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    18 736,44
    +139,21 (+0,75 %)
     
  • BTC-EUR

    16 164,69
    -278,58 (-1,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,00
    -3,15 (-0,78 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     

Autoriser les femmes à devenir prêtres, et les prêtres à se marier

AFP/Archives - GEORGES GOBET

EDITO - Dans notre monde hédoniste et libéré, il n'y aura pas d'issue, pour l'Eglise, tant qu'elle n'aura pas entrepris de dédiaboliser le sexe.

Pauvre Eglise! Cela fait des années que ses principales fonctions - transmettre le message des Evangiles, guider les fidèles, donner les sacrements -sont comme parasitées par de tristes et douloureux scandales, presque tous d'ordre sexuel et relevant souvent de la pédocriminalité. Cela dure depuis si longtemps qu'on finit - surtout depuis le courageux et affligeant rapport de la Commission Sauvé (2.500 pages!) - par en avoir la nausée. Même l'athée que je suis, sans excuser en rien les coupables, en a mal pour tous les autres, prêtres ou laïcs, qui ne méritaient pas ça. Et voilà que le président de la Conférence des évêques de France, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, nous apprend que onze évêques ou ex-évêques sont mis en cause simultanément (dans des affaires distinctes) pour des signalements de violence sexuelle, de pédophilie ou de voyeurisme! Il y a là, par l'accumulation et le niveau hiérarchique, quelque chose de spectaculaire, qui transforme un problème constant (la sexualité des prêtres) en question d'actualité.

Je ne me prononcerai sur aucune de ces affaires. Laissons la justice des hommes faire son travail. Espérons que l'Eglise, de son côté, fasse le sien, qui est au moins autant de réflexion que de sanction. Rien ne prouve que les cas délictueux soient aujourd'hui plus nombreux que dans le passé (je suis persuadé du contraire). Mais ils sont devenus subjectivement et médiatiquement plus intolérables, au point que le rayonnement de l'Eglise en est profondément et durablement affecté. Comment parler crédiblement du Christ, de la charité ou du salut, quand il n'est question, à votre propos, que de sexualité coupable ou criminelle? Je sais bien que les prêtres n'ont pas fait vœu de chasteté. Mais ils se sont engagés au célibat, et l'Eglise condamne tout acte sexuel qui s'accomplit en dehors du mariage…

L'origine principale du problème

C'est sans doute l'origine principale du problème. A force de diaboliser la sexualité, l'Eglise a abrité en son sein - puisque l[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi