Automobile : Renault et Peugeot souffrent en décembre en Europe, mais moins que Ford et GM

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
F16,000,07
UG.PA13,300,14
BMW.DE92,12+1,71
GM33,980,01
ACE.MI10,650,25

Les immatriculations de véhicules neufs ont chuté de 16,3% à 799.407 unités dans l'Union européenne en décembre, selon les données collectées par l'organisation européenne ACEA (Milan: ACE.MI - actualité) . Il s'agit de la plus forte contraction enregistrée sur un mois de décembre depuis 2008, et le 15ème mois consécutif de repli. La France (-14,6%) est dépassée par l'Allemagne (-16,4%), l'Italie (-22,5%) et l'Espagne (-23%). Le Royaume-Uni sauve les meubles à +3,7%.

Sur l'année 2012 dans son ensemble, le marché a chuté de -8,2% à 12.053.904 véhicules, dont -2,9% en Allemagne, -13,4% en Espagne, -13,9% en France et -19,9% en Italie. Le Royaume-Uni est là aussi en légère croissance, de 5,3%.

Par constructeurs, dans l'Union Européenne, les constructeurs français sont proches de la moyenne, avec un repli de -18,2% pour PSA (-14,7% pour Peugeot (Paris: FR0000121501 - actualité) et -22,1% pour Citroën) et de -19,1% pour Renault (-24,9% pour Renault et +4,2% pour Dacia). GM (Open, Vauxhall, Chevrolet, GM (NYSE: GM - actualité) ) plonge de -27,2% et Ford (NYSE: F - actualité) de -27%. Outre Dacia, un seul autre constructeur tire son épingle du jeu sur la période : BMW (Xetra: 519000 - actualité) , avec +0,3% sur le mois de décembre.