Automobile : Renault et Peugeot souffrent en décembre en Europe, mais moins que Ford et GM

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
F16,230,13
UG.PA13,230,22
BMW.DE91,990,69
GM34,390,16
ACE.MI10,650,10

Les immatriculations de véhicules neufs ont chuté de 16,3% à 799.407 unités dans l'Union européenne en décembre, selon les données collectées par l'organisation européenne ACEA (Milan: ACE.MI - actualité) . Il s'agit de la plus forte contraction enregistrée sur un mois de décembre depuis 2008, et le 15ème mois consécutif de repli. La France (-14,6%) est dépassée par l'Allemagne (-16,4%), l'Italie (-22,5%) et l'Espagne (-23%). Le Royaume-Uni sauve les meubles à +3,7%.

Sur l'année 2012 dans son ensemble, le marché a chuté de -8,2% à 12.053.904 véhicules, dont -2,9% en Allemagne, -13,4% en Espagne, -13,9% en France et -19,9% en Italie. Le Royaume-Uni est là aussi en légère croissance, de 5,3%.

Par constructeurs, dans l'Union Européenne, les constructeurs français sont proches de la moyenne, avec un repli de -18,2% pour PSA (-14,7% pour Peugeot (Paris: FR0000121501 - actualité) et -22,1% pour Citroën) et de -19,1% pour Renault (-24,9% pour Renault et +4,2% pour Dacia). GM (Open, Vauxhall, Chevrolet, GM (NYSE: GM - actualité) ) plonge de -27,2% et Ford (NYSE: F - actualité) de -27%. Outre Dacia, un seul autre constructeur tire son épingle du jeu sur la période : BMW (Xetra: 519000 - actualité) , avec +0,3% sur le mois de décembre.