Marchés français ouverture 7 h 35 min

Automobile : les immatriculations au plus haut depuis 10 ans, Peugeot Citroën souffre

Le marché automobile européen a le vent en poupe. Il a progressé de 8,7% en octobre sur un an, avec un nombre d'immatriculations "au plus haut depuis 2009", continuant de se remettre du choc des nouvelles normes anti-pollution introduites en septembre 2018, selon des statistiques publiées mardi. Les livraisons de Renault (avec Dacia, Lada et Alpine) ont progressé de 13,2% en octobre, alors qu'elles avaient chuté de près de 15% l'an dernier sur la même période. A l'inverse, PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall), qui avait résisté en octobre 2018 au fléchissement du marché, voit ses immatriculations baisser de 5,1%, d'après les données de l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA).

Le mois dernier, environ 1,18 million de voitures particulières neuves ont été mises sur les routes de l'Union européenne, près de 100.000 de plus qu'il y a un an. Il s'agit "du total le plus élevé enregistré pour un mois d'octobre depuis 2009", a souligné l'ACEA dans un communiqué. Comme en septembre, où les immatriculations avaient déjà progressé de 14,5%, la hausse s'explique essentiellement par la faiblesse du marché l'an dernier à la même période, consécutivement à l'entrée en vigueur de la nouvelle norme d'homologation des véhicules WLTP.

>> A lire aussi - Malus auto : Bruno Le Maire souhaite son déplafonnement

Cette nouvelle norme, qui donne une représentation plus réaliste des émissions polluantes des véhicules, avait provoqué l'arrêt temporaire de certaines motorisations ne respectant pas les seuils réglementaires et, en conséquence, une chute des livraisons à partir du 1er septembre 2018, notamment chez les constructeurs les moins bien préparés comme Volkswagen, Daimler, Renault ou Fiat Chrysler (FCA). En octobre 2018, "les immatriculations avaient chuté de 7,3% après l'entrée en vigueur des tests WLTP, établissant une faible base de comparaison pour 2019", note l'ACEA. Sur les dix premiers mois de cette année, le marché européen s'affiche en léger recul de 0,7%,

(...) Cliquez ici pour voir la suite