Marchés français ouverture 8 h 37 min

Auto: pourquoi la France chute du 4ème au 10ème rang mondial

Le verdict de l’OICA (Organisation internationale des constructeurs automobiles) vient de tomber. La France n’est plus que le Avec 2,2 millions de véhicules l’an passé seulement (-2,9%) -dont 1,67 million de voitures particulières et 0,53 million d’utilitaires, bus, cars, camions-, l’Hexagone se retrouve évidemment derrière la Chine, les Etats-Unis, le Japon, l’Allemagne, mais également après des pays comme le Brésil, le Mexique, l’Espagne.

Il y a vingt ans, au plus loin que l’on remonte dans les statistiques publiées par l’OICA, la France se hissait pourtant au quatrième rang (3,18 millions de véhicules fabriqués), juste derrière les , le Japon et l’Allemagne. La Corée, l’Espagne, arrivaient après. La France produisait alors 1,7 fois plus de véhicules que la Chine, deux fois plus que le Mexique, 2,5 fois plus que le Brésil.

Un plongeon d’un million de véhicules

En deux décades, l’Hexagone a perdu quasiment un million de véhicules, soit le tiers de ses volumes de 1999. L’Italie a certes régressé davantage (-47%), mais pas la Grande-Bretagne (-27%), ni l’Allemagne (-17%). L’Espagne a, elle, maintenu ses niveaux. La France génère 2,3% de la production automobile mondiale aujourd’hui, contre 5,7% en 1999.

La France a en fait connu son record de production en 2004 avec 3,66 millions d’unités (dont 3,23 millions de voitures particulières). La fin des années 1990 et début 2000, c’était la période où les petites voitures étaient encore fabriquées dans l’Hexagone (Renault Clio et Twingo à Flins,  Peugeot 106, 206, Citroën Saxo, C3…)! Aujourd’hui, leurs remplaçantes sont assemblées en Slovénie (Renault Twingo III) en Turquie (), République tchèque (Peugeot 108, Citroën C1), Slovaquie (Citroën C3 III, Peugeot 208 II), Maroc (208 II).

Lire aussi

Les dérivés SUV  Citroën C3 Aircross, Peugeot 2008 I, sont actuellement tous produits en Espagne. Quant aux Dacia à bas coûts qui se sont en partie substituées chez Renault aux Twi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi