Marchés français ouverture 5 h 24 min
  • Dow Jones

    33 876,97
    +586,89 (+1,76 %)
     
  • Nasdaq

    14 141,48
    +111,10 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 625,35
    +614,42 (+2,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,1908
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 575,16
    +86,16 (+0,30 %)
     
  • BTC-EUR

    27 289,72
    -2 718,71 (-9,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    779,84
    -70,51 (-8,29 %)
     
  • S&P 500

    4 224,79
    +58,34 (+1,40 %)
     

Auto-entrepreneurs : les “mal-aidés” du gouvernement pour sortir de la crise ?

·1 min de lecture

“Si on m’avait appelé, j’aurais pu expliquer pourquoi ce n’était pas comme ça qu’il fallait faire.” Depuis la présentation par Bercy et les Urssaf, le 25 mai, des mesures d’aides aux indépendants pour la sortie de crise, François Hurel, le président de l’Union des auto-entrepreneurs (UAE), ne cache pas sa déception. “Ce plan, aussi efficace soit-il pour les indépendants, n’est pas bien calibré pour les auto-entrepreneurs”, détaille-t-il à Capital. Selon lui, les mesures centrées sur des réductions de cotisations sociales et des échéanciers de remboursement de dettes sociales ne sont pas adaptées à la situation des 2,5 millions d’auto-entrepreneurs que compte l’Hexagone.

“À la différence des autres indépendants dont les cotisations sociales sont assises sur le bénéfice déclaré et qui ont un minimum annuel à payer, les auto-entrepreneurs ont leurs cotisations sociales assises sur leur chiffre d’affaires (CA), explique François Hurel. Mais la crise sanitaire a empêché un grand nombre d’entre eux de travailler... Ils n’ont donc pas contracté de dette sociale.” Ce qui rend selon lui le mécanisme d’apurement mis en place par le gouvernement “non pertinent”. Au cabinet d’Alain Griset, le ministre en charge des Petites et moyennes entreprises à Bercy, on s’étonne de l’argument avancé : “S’il n’y a pas de dette, tant mieux ! Mais ce n’est pas vrai dans toutes les situations. Il y a des auto-entrepreneurs qui ont contracté une dette sociale que le plan d’accompagnement permettra d’apurer. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le site impôts.gouv.fr est de nouveau accessible après une panne
Indépendants, auto-entrepreneurs : le formulaire du fonds de solidarité pour mai est en ligne
Assurance-vie pour un enfant : choix, intérêt et souscription
Une SCPI augmente fortement le prix de sa part, voici pourquoi
Comment Orange Bank compte démocratiser ses offres de crédit à la consommation

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles