Marchés français ouverture 3 h 28 min

Auto-entrepreneurs: ce qui change en 2018

C'est un mini Big Bang qui affecte le statut d'auto-entrepreneur en 2018. Réforme de la CSG, nouvelle organisation de la protection sociale: les mesures gouvernementales pour l'année qui débute concernent en premier lieu les micro-entrepreneurs, soulagés par l'annulation en 2017 de l'obligation de se doter d'un logiciel de gestion certifié anti-fraude par le ministre Gérald Darmanin.

La nouvelle mesure spécifique la plus symbolique a trait à la concrétisation de la promesse de campagne d'Emmanuel Macron: le net rehaussement des seuils du régime micro-entreprise à compter du 1er janvier 2018.

Cette disposition phare de la loi de finances 2018 double le plafond de chiffre d'affaires au-delà duquel le micro-entrepreneur doit changer de statut pour celui de l'entreprise individuelle. Pour la vente de marchandises et d'hébergement comme les chambres d'hôtes ou gîtes ruraux (hors location d'habitation meublée), le seuil maximal d'activité sur l'année civile passe à 170.000 euros (auparavant fixés à 82.800 euros) et à 70.000 euros (33.200 euros anciennement) pour toutes les autres activités de services (y compris les gîtes ruraux non classés en meublés de tourisme).

Image

Ces nouveaux plafonds permettent de bénéficier du statut micro-entrepreneur pour ce qui concerne l’impôt sur le revenu et les cotisations sociales. Ce statut s'applique tant que le chiffre d'affaires annuel (effectivement encaissé...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi