Marchés français ouverture 5 h

Australie: Qantas accusée de manquer de fair play en pleine crise du coronavirus

Qantas and Virgin Australia have cancelled all international flightsand slashed domestic routes after the country's borders were shut

Sydney (AFP) - L'autorité australienne de la concurrence a annoncé mardi une enquête sur Qantas après des propos controversés de son patron qui semblait demander au gouvernement de ne pas faire bénéficier la compagnie rivale Virgin Australia du plan de soutien lié à l'épidémie de Covid-19.

Le président de la Commission australienne de la concurrence et de la consommation (ACCC), Rod Sims, a précisé avoir reçu un courrier du directeur général de Virgin Australia Paul Scurrah qui accuse Qantas d'infraction à la législation sur la concurrence en "adressant le message selon lequel Virgin serait en crise et ne pourrait survivre" aux graves répercussions du nouveau coronavirus.

La semaine dernière, le directeur général de Qantas Alan Joyce avait déclaré à Sky News que le gouvernement ne devrait "pas s'occuper des entreprises qui sont mal gérées depuis 10 ans". Des médias rapportent qu'il aurait aussi dit qu'il ne fallait pas nationaliser Virgin Australia si elle connaissait des difficultés.

M. Joyce a également estimé que la crise sanitaire mondiale plongeait les compagnies aériennes dans une situation régie par "la loi du plus fort" et que Qantas "ferait en sorte d'être la dernière debout".

Des propos qui ne sont, selon M. Sims, "d'aucune aide dans la crise que nous vivons".

M. Sims a jugé recevable le signalement de Virgin Australia. Un éventuel procès de Qantas pourrait coûter très cher à la compagnie.

Sans préjuger de l'issue de la procédure, M. Sims a précisé que la prochaine étape, pour l'ACCC, sera de contacter Qantas, ce qui interviendra "très bientôt".

Qantas et Virgin ont suspendu tous leurs vols internationaux et réduit considérablement leurs rotations intérieures depuis que l'Australie a fermé ses frontières aux non-résidents pour limiter la propagation du Covid-19.

Le gouvernement a décidé un plan d'aide au secteur aérien de 715 millions de dollars australiens (395 millions d'euros).

"L'Australie est entrée dans cette crise avec deux compagnies offrant un service complet et il est important qu'elle en ressorte avec ces deux compagnies", a déclaré M. Sims.

"Nous ne voulons pas du genre de changements structurels que pourrait avoir suggéré M. Joyce."

Ni Qantas ni Virgin n'ont répondu aux demandes de réaction de l'AFP.