Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 838,71
    -807,95 (-1,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 403,71
    -14,16 (-1,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

En Australie, la police « tase » une femme de 95 ans et provoque l’émoi

Un véhicule de police en Australie. (photo d’illustration)
Un véhicule de police en Australie. (photo d’illustration)

AUSTRALIE - C’est un fait divers qui choque en Australie. La police a reconnu ce vendredi 19 mai qu’un de ses agents avait employé un taser dans une maison de retraite contre une femme de 95 ans, et que celle-ci se trouve désormais dans un « état critique ».

Les policiers ont été appelés mercredi dans une maison de retraite de l’État de Nouvelle-Galles du Sud pour maîtriser une femme « armée d’un couteau », a indiqué la police dans un communiqué. « Les policiers ont essayé de parler à la femme », poursuit le texte. « Pendant cette interaction, un agent expérimenté a fait usage de son taser, ce qui a fait chuter la femme, qui s’est cogné la tête ».

La vieille dame a été conduite à l’hôpital du district de Cooma, dans le sud de l’État, où elle se trouve actuellement dans un « état critique », toujours selon la police.

PUBLICITÉ

D’après le quotidien Daily Telegraph de Sydney et d’autres médias, la femme, Clare Nowland, est une mère de huit enfants atteinte de démence. Elle marchait à l’aide de son déambulateur en brandissant un couteau quand la police est arrivée.

Un incident « choquant »

La police a dit avoir ouvert une enquête sur cet « incident critique ».

La présidente de People with Disability Australia, Nicole Lee, a déclaré qu’il s’agissait d’un incident « choquant ». « C’est soit une femme de 95 ans agile, en forme, rapide et intimidante, soit il y a un manque de jugement de ces policiers et il faut vraiment qu’ils rendent des comptes », estime-t-elle auprès du média australien ABC.

« Cette femme, une femme âgée de 95 ans, avait besoin de quelqu’un pour désamorcer la situation avec elle et pour lui parler, et pour la gérer avec compassion et temps plutôt qu’avec des tasers », ajoute-t-elle.

Selon l’associative, le recours à la force par la police contre les personnes handicapées n’est que trop courant. « De toute évidence, il n’y a pas assez de formation pour la police sur les tactiques de désescalade pour les personnes atteintes de psychose, d’Alzheimer ou de démence, pour les personnes vivant avec un handicap psychosocial, l’autisme ou la schizophrénie », déplore encore Nicole Lee.

À voir également sur Le HuffPost :

En Australie, ce café emploie des enfants de 11 ans, et c’est tout à fait légal

En Australie, une entreprise fabrique des boulettes de viande de mammouth