Publicité
Marchés français ouverture 6 h 44 min
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • Nikkei 225

    41 097,69
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0943
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    17 739,41
    +11,43 (+0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 448,43
    -1 223,10 (-2,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 328,78
    -13,55 (-1,01 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     

Australie : la police annonce qu'elle ne diffusera pas la vidéo de la femme de 95 ans maîtrisée au taser

David GRAY / AFP

Une nonagénaire est actuellement hospitalisée et présente un pronostic vital "incertain" après avoir été maîtrisée mercredi par des policiers au moyen d'un taser. La police ne compte pas rendre publique les images de cette intervention.

La police australienne ne compte pas rendre publiques les images de la caméra-piéton d'un de ses agents qui a employé un taser contre une femme de 95 ans atteinte de démence, a déclaré ce samedi une cheffe de la police.

La vieille dame, Clare Nowland, est hospitalisée dans un état critique, trois jours après avoir reçu une décharge de taser lors d'une intervention qui a choqué les Australiens et fait les gros titres de journaux internationaux.

Les policiers ont été appelés mercredi dans une maison de retraite de l'État de Nouvelle-Galles du Sud pour maîtriser une femme "armée d'un couteau", a indiqué la police dans un communiqué.

PUBLICITÉ

Les policiers affirment avoir exhorté Clare Nowland à lâcher son couteau mais elle s'est dirigée vers eux "à un rythme lent" à l'aide d'un déambulateur, ce qui a incité l'un des agents à lui tirer dessus avec son taser.

La police évoque des "exigences légales" sur la diffusion des images

Interrogée lors d'une conférence de presse sur les appels politiques en faveur de la diffusion des images de l'intervention, Karen Webb, commissaire de police de la Nouvelle-Galles du Sud, a déclaré: "Je ne vois pas très bien pourquoi ils veulent les voir."

Citant des "exigences légales" relatives aux appareils de surveillance, Karen Webb a précisé ne pas avoir "l'intention de les divulguer à moins qu'il n'y ait un processus à la fin (de la procédure) qui permette de les divulguer".

L'enquête sur l'utilisation du taser "prendra du temps", a-t-elle estimé.

"Le public a le droit de savoir"

Le sénateur australien David Shoebridge a demandé à la police de rendre publiques les images de la caméra-piéton.

"Le public a le droit de savoir ce que la police a fait et cela ne peut pas être caché dans une enquête privée où la police enquête sur la police", a-t-il souligné.

Karen Webb a promis que l'enquête, qui sera menée par la brigade des homicides de la police de l'État et supervisée par une commission sur la conduite des forces de l'ordre, suivrait une "procédure appropriée".

Le pronostic vital de Clare Nowland, qui a 24 petits-enfants et 31 arrière-petits-enfants, est incertain, a fait savoir Karen Webb, après avoir passé du temps avec sa famille à l'hôpital vendredi.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Une course-poursuite au Minnesota finit dans une congère