Marchés français ouverture 7 h 53 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    -230,04 (-1,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 408,17
    -255,33 (-0,86 %)
     
  • EUR/USD

    1,2089
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • BTC-EUR

    40 052,46
    -932,09 (-2,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,46
    -29,19 (-2,96 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

En Australie, Google s'adresse directement aux internautes pour dénoncer un projet du gouvernement

·2 min de lecture
En Australie, Google s'adresse directement aux internautes pour dénoncer un projet du gouvernement

Les relations entre Google et le gouvernement australien sont plus que jamais tendues, et tous les moyens sont bons pour convaincre les internautes dans un sens, comme dans l'autre. Depuis vendredi 29 janvier, le géant américain utilise en Australie son moteur de recherche pour faire part de son opposition à un projet de Canberra visant à contraindre les géants du numérique à rémunérer les médias. Les internautes australiens effectuant une recherche sur Google ont vu apparaître un pop-up dans lequel la firme signifie son opposition à un projet censé gouverner les relations entre les médias et les géants qui dominent l'internet, au premier rang desquels Google et Facebook.

Ces deux grandes firmes, qui captent une part importante des revenus publicitaires, sont opposées à ce "code de conduite contraignant" qui vise le "fil d'actualité" de Facebook et les recherches sur Google. Il prévoit qu'elles rémunèrent les médias australiens, qu'il s'agisse du groupe public ABC ou des titres du groupe News Corp de Rupert Murdoch, pour la reprise de leurs contenus. En cas d'infraction, elles devront s'acquitter de pénalités de plusieurs millions d'euros. L'initiative australienne est suivie de près à travers le monde à un moment où les médias souffrent dans une économie numérique où les revenus publicitaires sont de plus en plus captés par Facebook, Google et d'autres grandes firmes de la tech.

À lire aussi — Google pourrait être démantelé si le projet de règlement européen du numérique était appliqué

Google a multiplié les initiatives pour contrecarrer ce projet, menaçant de suspendre son moteur de recherche en Australie et en empêchant un petit nombre d'internautes de voir apparaître les contenus de sites de médias australiens. Mais l'action lancée vendredi est nouvelle et vise à rallier les internautes à sa cause. Dans une vidéo, la directrice générale de Google Australia, Mel Silva, a mis en garde contre ce projet qui "casserait le mode de fonctionnement des moteurs de recherche" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

En Russie, se connecter à Internet grâce à Starlink d'Elon Musk pourrait être passible d'une amende
Xiaomi dévoile "Mi Air Charge", un système de recharge de téléphone à distance
Dogecoin, une cryptomonnaie lancée comme une farce, bondit de 264% grâce à un forum Reddit
Les 10 patrons les plus influents sur Twitter et Linkedin en France
Le cours du bitcoin s'envole après qu'Elon Musk a modifié sa bio Twitter