Marchés français ouverture 5 h 49 min
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    28 582,23
    +340,02 (+1,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,2096
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    29 312,67
    +449,90 (+1,56 %)
     
  • BTC-EUR

    30 544,39
    -40,82 (-0,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    723,39
    -11,75 (-1,60 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     

En Australie, Google bloque l'accès à des sites internet de médias "à titre expérimental"

·2 min de lecture

Une mesure qui se veut "expérimentale". Sur fond de bras de fer entre Canberra et les géants du numérique pour les contraindre à rémunérer les médias pour leurs contenus, Google ne propose plus à certains Australiens l'accès à des sites d'information du pays. L'Australie entend en effet obliger Google et Facebook à payer les éditeurs de presse pour l'utilisation de leurs contenus, sous peine d'amendes s'élevant à des centaines de millions de dollars en cas d'infractions. Cette règlementation, à laquelle s'opposent les géants de l'internet et qui doit entrer en vigueur cette année, serait une première mondiale. Elle s'appliquera au "fil d'actualité" de Facebook et aux recherches sur Google, deux des compagnies les plus riches et les plus puissantes du monde.

L'Australian Financial Review a révélé que Google bloquait, pour un petit nombre d'utilisateurs effectuant des recherches, l'accès au contenu de plusieurs sites de grands médias australiens, notamment ceux du quotidien Guardian Australien et des journaux du groupe News Corp. À la place, ils sont renvoyés vers d'anciens liens ou vers des contenus provenant d'autres sites. Un porte-parole de Google a indiqué que ce changement, qui devrait prendre fin début févier, faisait partie des "dizaines de milliers d'expériences" menées par la plateforme.

À lire aussi — Google, Facebook et Microsoft suspendent leurs dons politiques après l'assaut du Capitole

"Nous menons actuellement des expériences qui touchent chacune environ 1% des utilisateurs du moteur de recherche Google en Australie afin de mesurer les liens entre les groupes de presse et Google Search", a-t-il déclaré dans un communiqué. "En 2018, la valeur de la fréquentation que nous avons apportée aux éditeurs de presse, grâce au seul référencement, était estimée à 218 millions de dollars australiens (139 millions d'euros)", a-t-il ajouté.

Le ministre australien des Finances Josh Frydenberg a fustigé cette initiative, affirmant que Google et Facebook ne devraient pas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

10 voitures électriques prometteuses qui arrivent sur le marché français en 2021
Les employés de l'administration Trump à la recherche d'un emploi se font snober par les recruteurs
Microsoft, Oracle et d'autres géants de la santé et de la tech travaillent sur un passeport de vaccination numérique
Des escrocs vendent des doses de vaccin contre le Covid-19 en bitcoins sur le dark web
Galaxy S21, Buds Pro, Smart Tags... Les annonces de Samsung lors de sa conférence Galaxy Unpacked