Marchés français ouverture 18 min
  • Dow Jones

    29 823,92
    +185,32 (+0,63 %)
     
  • Nasdaq

    12 355,11
    +156,41 (+1,28 %)
     
  • Nikkei 225

    26 800,98
    +13,44 (+0,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,2092
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    26 558,48
    -9,20 (-0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    15 639,40
    +167,91 (+1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    371,15
    -8,71 (-2,29 %)
     
  • S&P 500

    3 662,45
    +40,82 (+1,13 %)
     

Australie: colère des Aborigènes après l'abattage d'un arbre sacré par l'État du Victoria

·1 min de lecture

Les peuples aborigènes d'Australie sont en colère après l'abattage d'un arbre sacré. Il s'agit d'un eucalyptus révéré par les peuples aborigènes et abattu par les autorités de l'État du Victoria dans le sud du pays car il se trouvait sur le tracé d'un projet d'extension autoroutière.

Depuis deux ans, des centaines de militants se relayaient pour repousser les tronçonneuses. Mais les autorités ont profité du confinement pour raser cet eucalyptus sacré aux yeux des Djab Wurrung, une peuplade installée dans la région de Melbourne depuis des temps immémoriaux.

Leurs coutumes voulaient qu'à chaque naissance, on plante un végétal en mélangeant ses graines au placenta de la mère et qu'en grandissant, il devienne ce qu'on appelle un « arbre de direction ». Une sorte de guide spirituel accompagnant chaque personne jusqu'à la fin de sa vie.

C'est l'un de ces immenses arbres, sans doute vieux de 350 ans, qui vient d'être abattu. Les Djab Wurrung parlent de violation de leur héritage culturel. Le gouvernement régional, lui, se défend de tout passage en force.

Il existe, dit-il, une liste des arbres protégés établie avec les communautés locales et celui-là n'y figurait pas. Il s'agit avant tout, assure l'État du Victoria, de sauver des vies en créant un nouvel embranchement sur la route qui relie Melbourne, à la ville d'Adélaïde, les deux grandes villes du sud-est du pays.